Ang : Cristiano Ronaldo fait du zèle, Rangnick adore ça

Ang : Cristiano Ronaldo fait du zèle, Rangnick adore ça

Double buteur contre Arsenal (3-2) jeudi en Premier League, l’attaquant de Manchester United Cristiano Ronaldo s’est démené. Le Portugais, contrairement à ses habitudes, n’a pas ménagé ses efforts dans le pressing. Le tout sous le regard admiratif de son nouveau manager Ralf Rangnick, présent à Old Trafford.

Cristiano Ronaldo était peut-être un peu revanchard. Dimanche dernier, le numéro 7 de Manchester United n’avait sûrement pas apprécié son statut de remplaçant, qui plus est dans un choc face à Chelsea (1-1). Cet épisode peut en partie expliquer la détermination du Portugais, auteur d’un doublé face aux Gunners d’Arsenal (3-2) quatre jours plus tard. Et l’attaquant de 36 ans ne s’est pas contenté de pousser le ballon au fond des filets. Comme tout le monde, Cristiano Ronaldo savait certainement qu’un certain Ralf Rangnick était présent dans les tribunes d’Old Trafford.

Tout à coup, Ronaldo adore le pressing…

L’Allemand venait d’obtenir son permis de travail et s’apprêtait à devenir le nouveau manager des Red Devils de manière officielle. Du coup, le quintuple Ballon d’Or, sans doute inquiet dans la mesure où son futur coach met l’accent sur le pressing, s’est démené comme jamais dans le travail défensif ! La preuve avec les statistiques d’Opta, qui nous apprend que Cristiano Ronaldo a pressé à 27 reprises contre Arsenal, un record pour lui cette saison en Premier League ! En effet, l’avant-centre, que l’on sait réticent dans les tâches défensives, était à une moyenne de 14,4 pressings par match en championnat depuis le début de la saison.

Cristiano Ronaldo a presque doublé sa stat ! Mieux, CR7 a même réalisé cinq fois plus de pressings dans le dernier tiers du terrain par rapport à ses standards habituels (16 contre 3). Nul doute que la présence de Ralf Rangnick y est pour quelque chose. D’ailleurs, le technicien a apprécié ses efforts. « En voyant Cristiano à 36 ans, je peux dire que je n'ai jamais vu un joueur en aussi bonne forme physique à cet âge-là. Il peut facilement faire la différence », s’est réjoui le successeur d’Ole Gunnar Solskjaer, qui espère profiter d’un Cristiano Ronaldo aussi altruiste jusqu’à la fin de la saison.