Al-Khelaifi remplace Agnelli comme patron des clubs européens !

Al-Khelaifi remplace Agnelli comme patron des clubs européens !

Ayant quitté la présidence de l'Association des Clubs Européens (ECA) pour lancer la Super Ligue, Andrea Agnelli est désormais remplacé par Nasser Al-Khelaifi.

Le patron de la Juventus avait annoncé lundi qu’il quittait la direction de l’ECA puisqu’il avait choisi de tourner le dos à l’UEFA afin de devenir l’adjoint de Florentino Perez à la tête de la Super Ligue. Deux jours plus tard, et aussi incroyable que cela puisse paraître, Andraa Agnelli et la Vieille Dame ont déjà quitté cette organisation, et s’il reste patron de la Juventus, l’héritier Agnelli est un dirigeant attaqué et ridiculisé dans toute l’Europe. Mais du côté de l’Association des Clubs Européens, restée loyale à l'UEFA, il fallait désigner un nouveau président. Et ce mercredi soir, c’est Nasser Al-Khelaifi, le président du Paris Saint-Germain qui a été élu par ses pairs, avec à la vice-présidence un autre dirigeant d'un club qui a refusé d'intégrer la Super Ligue puisqu'il s'agit de Michael Gerlinger, le directeur du Bayern Munich, lequel a été nommé premier vice-président. Si on connaît les douze grands clubs qui sortent en piteux état de cette folle séquence, le PSG et le Bayern Munich ont, eux, fait le bon choix.

Sur le site officiel du Paris SG, le président de l'ECA a commenté son élection : « Je suis honoré et reconnaissant d'avoir été nommé Président par mes collègues du conseil d'administration de l’ECA. Le leadership, l'intégrité et la cohésion de notre organisation n'ont jamais été aussi nécessaires qu'en ce moment charnière pour le football européen. J'apporterai mon engagement inconditionnel à l'ensemble de la communauté du football : cela signifie à tous les clubs membres de l'ECA de chaque nation européenne, et aux fans et communautés qu'ils représentent. Aux côtés de tous mes collègues membres du conseil d'administration et des clubs, je chercherai à renforcer l'ECA dans son rôle légitime et unique des clubs européens. Notre sport, adoré par des générations de supporters, ne pourra prospérer que si l'on s'en tient aux principes de l’ECA. »