Vente ASSE : Enfin un projet qui fait l'unanimité

Vente ASSE : Enfin un projet qui fait l'unanimité

Icon Sport

Et si l’été 2021 était vraiment celui de la vente de l’AS Saint-Etienne ?

Pour la première fois depuis bien longtemps, Roland Romeyer et Bernard Caïazzo semblent concevoir l’idée de lâcher le club. Et en face, des candidats de plus en plus nombreux se manifestent. Le Progrès s’est penché sur cette épineuse question qui secoue le Forez, et a dénombré une dizaine de projets possibles de rachat du club stéphanois. Parmi tous ces investisseurs potentiels, deux sortent largement du lot selon le quotidien régional, et en particulier un candidat étranger qui entend bien s’entourer de financiers locaux, pour proposer une offre alléchante, complète et solide. Il s'agirait probablement du fonds asiatique qui envisage de mettre 100 ME sur les Verts. L’idée d’un investisseur international aux poches bien remplis, associé avec des businessmen déjà impliqués comme sponsors ou partenaires, fait en tout cas son chemin et présente bien des avantages.

Les deux principaux étant à la fois la surface financière, mais aussi la garantie que ceux qui récupèreront le club n’en feront pas simplement un jouer mercantile et respecteront ses couleurs et sa tradition. L’idée est bien évidemment d’éviter un fiasco similaire à celui de King Street avec Bordeaux, quand le fonds d’investissement se retire parce qu’il estime que la partie est perdue d’avance sur le plan économique. Pour le moment, l’identité de ce repreneur au profil idéal est parvenue à rester secrète. Comme à Bordeaux, c’est la crédibilité des éventuels futurs propriétaires qui est évaluée par un cabinet d’audit, KPMG en l’occurence, afin de savoir si un accès précis aux comptes de l’ASSE peut leur être autorisé. Si c’était le cas, cela pourrait ainsi se traduire par une offre, qui devra être jugée recevable et convaincante. Le fait que les Verts se préparent à présenter un bilan comptable plus que correct devant la DNCG malgré la situation, le 29 juin prochain, pourrait être le dernier signal favorable à un rachat du club.