ASSE : Puel explique le mercato à ses dirigeants

ASSE : Puel explique le mercato à ses dirigeants

Icon Sport

Toujours en attente de sa première recrue du mercato estival, l’AS Saint-Etienne va devoir faire confiance à sa jeune génération. Ce qui ne déplait pas à Claude Puel.

Sans la moindre enveloppe mercato, le club du Forez n’a pour l’instant pas pu renforcer son effectif. Pourtant, Claude Puel aimerait bien recruter un attaquant et un défenseur central pour disposer d’un groupe un peu plus fourni, afin de viser le meilleur classement en Ligue 1. S’il n’exclut pas de saisir les bonnes opportunités en toute fin de mercato, l’entraîneur des Verts sait que le projet de sa saison va être basé sur le développement des jeunes stéphanois. Et les dernières nouvelles ne trompent pas. Puisque l’ASSE vient de prolonger le contrat de deux espoirs. Après Étienne Green, Sainté a effectivement réitéré sa confiance à Mickaël Nadé, défenseur central prêté à Quevilly la saison passée et titulaire contre Lorient. Une nouvelle qui a rassuré Puel, pour qui la ligne directrice des Verts est la bonne en cette période de crise.

« Tout le monde sera gagnant »

« Je le répète, on doit faire face à une certaine économie qui est celle de l'ASSE. Je ne vais pas demander l'irréalisable. Je me concentre sur mon équipe. Si on a une opportunité, on le fera. Vous avez pu voir qu'on n'a pas été inactif depuis le début de la saison en prolongeant pas mal de jeunes joueurs. On a des forces vives dans cet effectif. On espère que l'on aura les moyens de poursuivre cette politique. J'ai bon espoir que beaucoup des joueurs de cet effectif vaudront encore plus dans quelques mois, si on continue de construire avec eux. Tout le monde sera gagnant, le joueur, son entourage et le club. On essaye de les accompagner et ils continueront, je l'espère, à s'inscrire dans la durée à l'ASSE », a lancé Puel dans Le Progrès. De toute façon, le coach des Verts sait que son club n’aura pas d’autre choix que de vendre un jeune issu du centre de formation, comme cela a été le cas pour Saliba (30 ME) ou Fofana (35 ME), pour renflouer les caisses vides.