ASSE : Pas touche aux salaires, les Verts disent attention

ASSE : Pas touche aux salaires, les Verts disent attention

Photo Icon Sport

Une délégation des présidents des clubs de Ligue 1 rencontre jeudi le syndicat des footballeurs pour une baisse des salaires. A St-Etienne, Claude Puel est très prudent.

Ce jeudi, l’UNFP et des représentants de Ligue 1, notamment Jean-Michel Aulas, se réuniront afin d’évoquer le sujet des salaires, les clubs étant exsangues financièrement et dans l’attente d’un effort des joueurs. Cependant, le syndicat des joueurs l’a déjà clairement fait savoir, il n’aura qu’un rôle de conseiller pour les footballeurs, puisqu’il ne peut imposer une modification contractuelle aux employeurs que sont les clubs. Autrement dit, même si l’UNFP et les présidents trouvent un accord, libre aux footballeurs de ne pas l’accepter dans le cadre des négociations avec les équipes de Ligue 1. Interrogé sur ce sujet qui le concerne en tant que salarié de l’AS Saint-Etienne, Claude Puel affirme que pour l’instant, Roland Romeyer et Bernard Caïazzo n’ont rien demandé.

L'ASSE n'a rien demandé à ses joueurs et son coach

« La question de la baisse des salaires n’a pas été abordée. Je ne sais pas ce qu’il en sera mais ça me paraît très complexe d’instaurer quelque chose et de savoir où mettre le curseur pour les uns et les autres quand il y a autant de différences de salaires. Après, il existe le droit du travail et des lois. Je n’ai pas d’avis arrêté si ce n’est que ça me paraît complexe », a confié l’entraîneur de l’AS Saint-Etienne en conférence de presse. Pourtant, comme les 19 autres formations de Ligue 1, les Verts sont dans le rouge financièrement et un effort sera vraisemblablement demandé aux joueurs et au staff. Mais pour l’instant, aucune demande n’a été faite dans ce sens si l’on en croit Claude Puel.