ASSE : 100 ME venus d'Asie, les Verts rachetés ?

ASSE : 100 ME venus d'Asie, les Verts rachetés ?

Icon Sport

Il y a une dizaine de jours, Roland Romeyer avait annoncé une accélération imminente du processus de vente de l’ASSE.

« Au 1er juillet, il y aura du nouveau. Ce n'est pas une histoire d'argent, mais de pérennisation du club à un moment où il y a eu des choses inédites qui ont plombé le football français. Il faut savoir passer le relai. On essaie de trouver les moyens financiers pour pérenniser le club » expliquait sur RMC le patron de Saint-Etienne, qui ne cache plus ses envies de vendre le club, mais pas à n’importe qui. C’est tout à son honneur, reste maintenant à trouver le bon acheteur. Et selon les informations du 10 Sport, les futurs patrons de Saint-Etienne pourraient venir tout droit d’Asie. En effet, un fonds asiatique serait disposé à mettre 100 ME pour acheter le club et assumer son endettement ainsi que divers sorties financière.

Cette offre reviendrait à un prix de vente autour de 60 ME cash pour Roland Romeyer et Bernard Caïazzo, une proposition qui pourrait convenir au duo de présidents de l’ASSE selon le média. En revanche, un élément déterminant dans la vente de Saint-Etienne bloque pour l’instant ce dossier très intéressant. Il s’agit du centre d’entraînement de l’Etrat, sur lequel les deux parties ont une vision bien différente. Et pour cause, les investisseurs asiatiques aimeraient que le centre d’entraînement de Saint-Etienne soit inclus dans le montant global de 100 ME. Roland Romeyer et Bernard Caïazzo, de leur côté, ne voient pas les choses du même œil. Les propriétaires actuels de l’ASSE veulent que le fond asiatique rajoute au pot afin de s’offrir l’Etrat en plus du club stéphanois dans son ensemble. En dépit de ce désaccord, les négociations sont toujours en cours entre Saint-Etienne et le fond asiatique, ce qui laisse penser qu’une issue positive reste possible. Même s’il faudra impérativement régler ce point bloquant au plus vite…