OL : Shaqiri éjecté en janvier, c’est confirmé

OL : Shaqiri éjecté en janvier, c’est confirmé

L'OL ne croit déjà plus en Xherdan Shaqiri et compte le vendre cet hiver à la première occasion. Le Suisse coûte trop cher pour son rendement. 

Recrue phare de l’Olympique Lyonnais en compagnie de Jérôme Boateng, Xherdan Shaqiri devait être le grand animateur du jeu offensif lyonnais, mais aussi l’un des finisseurs. Le Suisse arrivé de Liverpool allait enfin pouvoir récupérer du temps de jeu, ce qui lui manquait grandement chez les Reds. Malgré quelques premières apparitions prometteuses, le milieu offensif a progressivement disparu des radars. Un rendement en berne, et des critiques en trombe. Au final, cela pourrait lui valoir tout simplement un départ précipité de l’OL seulement six mois après son arrivée. Le bruit courait depuis le début du mois de décembre mais l’information a été confirmée par L’Equipe ce jeudi, à quelques heures de l’ouverture du marché des transferts. Une offre est donc désormais espérée, et elle pourrait être acceptée quelque soit son montant.

Le prix du transfert secondaire

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par XS (@shaqirixherdan)

En effet, si l’OL n’a déboursé « que » 6 millions d’euros pour le faire venir de Liverpool, son salaire de 350.000 euros par mois valable sur encore trois ans donne des frissons au comptable du club rhodanien. L’idée de s’en défaire pour réaliser une belle économie, et éviter également de payer des bonus prévus lors du deal avec les Reds, fait plus que son chemin. Mais forcément, le profil de Shaqiri ne fait pas rêver actuellement, à moins de lui trouver une porte de sortie plus exotique, dans les Emirats ou en Turquie. Le Suisse, qui se morfond sur le banc et n’entre pas souvent en cours de jeu, pourrait finir par accepter ce changement de cap afin de retrouver du temps de jeu, histoire de conserver sa place avec la Nati et éviter de perdre sa place à quelques mois de la Coupe du monde 2022. Le milieu offensif de 30 ans sera donc à l’écoute, même si pour le moment, l’OL n’a reçu aucune marque d’intérêt, et encore moins de propositions financières.