OL : L'avis des supporters, Aulas s'en moque et le dit clairement

OL : L'avis des supporters, Aulas s'en moque et le dit clairement

Photo Icon Sport

A l’approche de la date butoir pour la décision sur l’avenir de Bruno Genesio, les supporters lyonnais ont tenté de mettre un petit coup de pression.

En annonçant qu’ils allaient également faire connaitre leur opinion lors d’une réunion prévue la semaine prochaine avec le président Aulas, le groupe représentant une majorité des fans de l’OL a publié un communiqué s’opposant à la prolongation de contrat de l’entraineur en place. Des déclarations qui ne surprendront personne, tant Bruno Genesio n’a pas le soutien du Kop lyonnais depuis des mois. Mais tant sur le fond que sur la forme, Jean-Michel Aulas a déploré cette sortie médiatique qui ne plait pas du tout. La preuve, non seulement le président de l’OL a l’air décidé à ne pas tenir compte de leur avis, mais il ne voit plus trop de raisons de rencontrer, comme prévu, les supporters rhodaniens.

« Comme on avait un rendez-vous la semaine prochaine, ce n’est peut-être pas utile d’avoir ce rendez-vous s’ils prennent directement la décision de discuter avec les médias avant même d’avoir cet entretien. Nous sommes dans l’un des clubs les plus importants d’Europe, et ce ne sont pas les supporters qui décident de la gouvernance du club. Je n’avais pas vu cette déclaration, qui me surprend car nous avons en général des relations d’échange. Les arguments n’ont pas pu être échangés. Quand on connait ma manière de diriger, il vaut mieux attendre d’avoir la réunion, plutôt que de s’exprimer avant. Si cela peut changer ma réflexion ? Pas du tout. Tout le monde a le droit de s’exprimer, par contre, pour la gouvernance du club, les supporters... Jusqu’à preuve du contraire, ce sont les dirigeants majoritaires qui investissent leur argent, leur temps et de leur personne. Nous vous dirons ce qu’on a pu décider pour le 2 avril, car le 1er avril il y a un comité de gestion qui est prévu à ce sujet », a prévenu un Jean-Michel Aulas qui a tenu à rappeler qui avait les commandes à l’Olympique Lyonnais.