OL : JM Aulas et Tony Parker s'associent pour un gros coup !

OL : JM Aulas et Tony Parker s'associent pour un gros coup !

Photo Icon Sport

L'union fait la force, ce que Jean-Michel Aulas et Tony Parker ont compris. Alors que le président de l'Olympique Lyonnais envisageait très sérieusement de construire une salle capable d'accueillir du sport et des spectacles, et que la star française de la NBA souhaitait faire la même chose afin de continuer à développer l'ASVEL, dont il est le propriétaire, un accord est désormais dans les tuyaux. Et pour cela, l'Olympique Lyonnais, ou du moins la holding de Jean-Michel Aulas, va probablement devenir actionnaire du club de Tony Parker. Selon RMC, les pièces du puzzle sont en train de se mettre en place afin que ce vaste projet soit un deal gagnant-gagnant.

« Selon nos informations, Jean-Michel Aulas et Tony Parker ont beaucoup échangé vendredi dernier. Des entretiens importants voire capitaux pour l’avenir entre les deux clubs. Les enjeux sont multiples. Le budget de l’ASVEL va passer de 9 à plus de 10 millions d’euros grâce à l’OL (ou Jean-Michel Aulas via sa holding), qui pourrait prendre des parts dans le capital du club (..) Le principal objet de ce possible rapprochement est donc la construction de cette Arena que l'ASVEL doit garantir à l’Euroleague. Or Jean-Michel Aulas projette depuis longtemps de construire sa propre grande salle multifonctions autour du Groupama Stadium (...) Cela peut-il faire les affaires de Tony Parker? C'est très envisageable car le projet de construction d’une Arena de 12.000 places à proximité de l’Astroballe, l’écrin de l’ASVEL situé à Villeurbanne, a du plomb dans l’aile en raison de grosses difficultés financières (...) Le timing est parfait pour Jean-Michel Aulas mais aussi pour Tony Parker qui, en dépit de son attachement à Villeurbanne, pense aussi au business et au retour de son club en Euroleague (...) L’Astroballe resterait "en vie" pour les matches de Pro A et les "gros matches" seront disputés dans cette salle "estampillée" OL. Du coup, c'est gagnant-gagnant: la ville de Villeurbanne conserve l’histoire et une partie du club. L’ASVEL a une salle "Euroleague" pour ses gros matches mais elle n’en serait pas le club résident », précise RMC, qui croit que les choses devraient rapidement évoluer, le club de Tony Parker devant tenir ses engagements auprès des instances européennes du basket.