OL : Fake news, John Textor brise le silence

OL : Fake news, John Textor brise le silence

Icon Sport

A moins d’un nouveau contre-temps, John Textor deviendra dans les prochains jours le propriétaire officiel de l’Olympique Lyonnais.

Il y a quelques jours, l’homme d’affaires américain a reçu le feu vert de la DNCG. Le rachat de l’OL par John Textor n’est plus qu’une question de jours. Après l’accord de la Premier League, qui doit se prononcer sur ce rachat puisque John Textor est également propriétaire de Crystal Palace, tout sera bouclé et l’Américain sera officiellement le nouveau patron de l’OL. Dans son édition du jour, L’Equipe dévoilait par ailleurs que John Textor comptait piocher au sein de Crystal Palace afin d’établir le nouvel organigramme de l'Olympique Lyonnais. Les noms de Douglas Freedman, actuel directeur sportif de Crystal Palace, et Iain Moody, consultant externe ont été cités par le quotidien national afin de rejoindre les rangs de l’OL. Mais à en croire le futur boss des Gones, qui a réagi à cette information sur son compte Twitter, les deux dirigeants britanniques ne sont pas dans ses bagages pour l’aventure qui l’attend à Lyon.

Textor dément l'arrivée de Freedman à Lyon

« Fake news, tout ça. Dougie Freedman se concentre sur Palace, à regarder les matchs dans toute l'Europe. Il me rend heureux d'ailleurs » a publié John Textor sur son compte Twitter afin de démentir la potentielle arrivée de Dougie Freedman à l’Olympique Lyonnais au poste de directeur sportif des Gones. Un rôle actuellement occupé par le très critiqué Bruno Cheyrou, lequel est loin de faire l’unanimité dans la capitale des Gaules, notamment après ses propos chambreurs à l’égard de l’Olympique de Marseille en début de saison dernière. Plus globalement, le recrutement effectué par Bruno Cheyrou n’a pas convaincu les supporters de l’OL, certes heureux des retours de Corentin Tolisso et d’Alexandre Lacazette mais qui sont restés sur leur faim pour le reste. Reste maintenant à voir si, Freedman ou un autre sera nommé à la place de Bruno Cheyrou après le rachat de l’OL par John Textor.