OL : C’est la crise à Lyon, Riolo fait le procès d’Aulas

OL : C’est la crise à Lyon, Riolo fait le procès d’Aulas

Photo Icon Sport

Malgré la pause de deux semaines, la trêve internationale n’a pas été de tout repos pour l’Olympique Lyonnais.

Le club rhodanien a été confronté à l’agression de son entraîneur Bruno Genesio, avec les conséquences médiatiques que cela implique. De quoi agacer Jean-Michel Aulas qui a pris le temps de répondre à des supporters mécontents sur Twitter. Pour Daniel Riolo, il est temps de tirer la sonnette d’alarme chez les Gones.

« Ce club est en pleine crise de nerfs, a prévenu le consultant de RMC Sport. Il n'y avait pas de match le week-end dernier, visiblement Jean-Michel Aulas s'ennuyait à la maison. Il a pris le téléphone et il a fait un récital sur Twitter. Un président d'un club comme Lyon peut-il passer le week-end à s'écharper comme un chiffonnier avec des supporters ? Ou des sympathisants, comme le dit la communication de l'OL. »

Aulas, le seul et unique responsable

« On a aussi eu l'épisode de Bruno Genesio qui sort d'un restaurant et ça se passe mal. Peu importe la version, il court dans la rue après un autre type... Qu'est-ce que ça veut dire ? Ce n'est pas un club sérieux ! Le responsable du club que je ne trouve pas sérieux, c'est le président omnipotent Jean-Michel Aulas. C'est lui qui est complètement dépassé par les événements depuis pas mal de temps », a dénoncé le spécialiste, qui juge JMA responsable de tous les maux lyonnais.

« La situation terrible dans laquelle se trouve Genesio depuis sa nomination, elle est de la responsabilité du président qui n'a jamais mis à l'aise ses entraîneurs. On atteint un point inédit avec Genesio mais Puel c'était pas mal non plus, d'autres avant lui aussi, a souligné Riolo. Mais c'est normal, vous faites des promesses : "deux mondialistes doivent venir, un directeur sportif doit venir..." Le DS il a raté l'avion et il ne l'a jamais repris... Et pour le recrutement c'est "ah bah non, on n'a pas pu avoir untel. Et les recrues ce sont Fekir et Cornet. Et on ne vous prend pas pour des cons." » Après de telles accusations, le patron de l'OL sera forcément tenté de répondre.