OL : Aouar pousse Tetê et Toko-Ekambi vers la sortie

OL : Aouar pousse Tetê et Toko-Ekambi vers la sortie

Icon Sport

Mis au placard par Peter Bosz, Houssem Aouar a retrouvé sa place de titulaire depuis que Laurent Blanc a pris les commandes de l'Olympique Lyonnais. Et le milieu de terrain a déjà tué la concurrence.

Promis à un départ de l’Olympique Lyonnais lors du dernier mercato, puisqu’il entamait sa dernière année de contrat, Houssem Aouar a accepté plusieurs offres. Mais l’OL n’est jamais parvenu à un accord financier avec les clubs intéressés par le milieu de terrain de 24 ans et finalement le joueur formé au club est resté. Avec Peter Bosz, les choses étaient malheureusement claires pour Houssem Aouar, l’entraîneur néerlandais ne voulait pas installer ce dernier dans son équipe, et cela même si l’international tricolore dispose de la fameuse ADN lyonnaise mise en avant par Jean-Michel Aulas au coeur de l’été. S’il n’a rien dit, le milieu lyonnais n’a probablement pas pleuré lorsque le président de l’OL a viré Peter Bosz. Avec la venue de Laurent Blanc sur le banc de l’Olympique Lyonnais, tout a changé dans le groupe et Houssem Aouar est l’un des grands vainqueurs de cette révolution.

Aouar a tué la concurrence, Lyon respire

Depuis qu’il a pris les commandes de l’OL, le « Président » Blanc a décidé de tout miser sur l’expérience, et tant pis si cela pousse sur la touche le jeune Johann Lepenant, meilleur joueur de Lyon depuis le début de saison qui a subitement disparu. Pour en revenir à Houssem Aouar, deux joueurs paient au prix fort cet incroyable come-back au sommet du natif de Lyon et dans Le Progrès on voit mal comment cela va s’arranger pour eux. « Le retour en grâce d’Houssem Aouar fait des malheureux si la tendance venait à se confirmer. L’ancien vice-capitaine Karl Toko Ekambi se contente de rentrées depuis deux journées, quand Tetê a presque disparu de la circulation, avec seulement cinq minutes disputées à Rennes », explique Arnaud Clément, journaliste pour le quotidien régional. Laurent Blanc n'étant pas du genre à avoir des états d'âme, nul doute que rien ne changera si l'Olympique Lyonnais retrouve des résultats positifs durablement.