EL : Terrible coup dur pour Nantes face à la Juventus

EL : Terrible coup dur pour Nantes face à la Juventus

Icon Sport

Le tirage au sort des 1/16èmes de finale (barrages) de la Ligue Europa a offert la Juventus au FC Nantes. Un match difficile mais aussi une belle fête pour la Beaujoire. Sauf que l'UEFA n'a pas apprécié les agissements des supporters nantais et a sanctionné les Canaris.

Une bouffée d'air frais dans le quotidien morose du FC Nantes. Alors que les Canaris sont classés à l'extrême limite de la zone rouge en Ligue 1 et devraient lutter pour le maintien jusqu'au bout, ils se sont offerts un vrai choc de Ligue des champions. Après être sortis brillamment de leur poule en Ligue Europa, ils affronteront la Juventus en 1/16e de finale. Un adversaire prestigieux tout droit venu de la Ligue des champions. De quoi affoler la billetterie pour un choc à guichets fermés au stade de la Beaujoire. Mais, ce beau plan est tombé à l'eau ce mardi.

Tribune Loire fermée pour la Juve, Nantes fait appel

En effet, l'UEFA n'a pas vraiment apprécié le feu d'artifice réalisé par la tribune Loire lors de Nantes-Qarabag, le 27 octobre dernier. En plus, les supporters nantais avaient fait usage de fumigènes dans le même temps. Des faits qui ont obligé l'UEFA à sévir contre le club nantais. Le FC Nantes a été sanctionné d'un huis clos partiel pour le seizième retour contre la Juventus. La tribune Loire, fautive, sera fermée pour ce grand rendez-vous européen. Le FCN est aussi condamné à 42 000 euros d'amendes pour usage d'engins pyrotechniques et blocages de passages publics.

Dans la foulée, le club présidé par Waldemar Kita a annoncé son intention « d’interjeter appel de cette sanction », comme précisé dans un communiqué. Néanmoins, le FC Nantes a déjà un sérieux passif en la matière cette saison. En effet, les Canaris ont écopé trois fois d'amende pour usage d'engins pyrotechniques en Ligue Europa. 53 000 euros après la réception de l'Olympiakos, 20 000 euros face à Fribourg à la Beaujoire avec un sursis de deux ans pour un huis-clos partiel de la tribune Loire. Enfin, 52 250 euros après le déplacement à l'Olympiakos lors de la 6e et dernière journée de poules. Il faut préciser que le sursis prononcé après Nantes-Fribourg n'a pas sauté ce mardi. Une bien mauvaise nouvelle pour le FC Nantes tant au niveau du soutien de l'équipe que de l'ambiance du stade, lequel sera privé de ses plus bruyants et fervents supporters face à la Juve.