MHSC : Sanctionnés, les supporters dénoncent une justice pro-nîmoise

MHSC : Sanctionnés, les supporters dénoncent une justice pro-nîmoise

Photo Icon Sport

Vainqueur du derby contre le Nîmes Olympique (3-0) dimanche, Montpellier risque gros à cause des débordements de ses supporters.

La rencontre a en effet été interrompue à deux reprises, tout d’abord en raison d’une barrière qui a cédé après le premier but inscrit, provoquant la chute de plusieurs fans. A priori, le public de la Mosson ne sera pas tenu responsable. En revanche, les spectateurs héraultais ont directement causé le second arrêt de la partie en essayant d'envahir la pelouse. La raison ? Les fidèles de Nîmes affichaient fièrement la bâche d’un groupe de supporters montpelliérains volée cet été… C’est pourquoi Cédric Pérez, ultra du MHSC, ne comprend pas pourquoi les rivaux échappent aux sanctions.

« Les Nîmois, ils sont protégés, notamment par les médias. Ils ont quand même réussi à rentrer un message provocateur dans le stade, a dénoncé ce supporter au Midi Libre. Nous, on est des sanguins. Dans l’histoire, on sanctionne la réaction, pas la provocation. Alors que ce sont eux qui foutent la merde. À force de faire des trucs comme ça, ça va dégénérer. Ils nous ont cambriolés, ils nous ont nargués, provoqués, et c’est nous les fautifs ? Ce qu’ils ont fait, c’est grave, ils ont cambriolé, de nuit. Et c’est toléré ! Chaque fois, les méchants, c’est nous. » Rappelons que le parcage visiteur de Montpellier en déplacement et deux tribunes de la Mosson sont fermés à titre conservatoire.