Vente OM : Mohamed Bouhafsi donne le prix et agresse les menteurs

Vente OM : Mohamed Bouhafsi donne le prix et agresse les menteurs

Icon Sport

Le dossier de la vente de l'Olympique de Marseille est au ralenti, et à en croire les vrais proches du dossier, ce n'est pas demain la veille que la cession du club phocéen se fera.

Tandis que le fameux communiqué annonçant la vente de l’OM à l’Arabie Saoudite fêtera début 2023 ses 2 ans, c’est désormais une piste plus locale qui est évoquée. En effet, le nom de Rodolphe Saadé, patron de la CMA CGM, société qui va remplacer Cazoo sur le maillot marseillais, revient même si ce dernier a vivement nié un quelconque intérêt pour le rachat de l’Olympique de Marseille. Cette piste semble à oublier du moins pour l’instant, et selon Mohamed Bouhafsi, il en va de même pour toutes les autres rumeurs qui circulent autour du fantasme d’un départ de Frank McCourt. Pour le journaliste de France 5, invité de l’After sur RMC, son ancienne maison, l’OM ne sera pas vendu tant que le milliardaire américain fera preuve d’un appétit aussi énorme au moment de céder le club phocéen. Car McCourt n’a pas l’intention de faire cadeau d’une formation qui lui a coûté plusieurs centaines de millions d’euros depuis qu’il l’a rachetée à Margarita Louis-Dreyfus.

Mohamed Bouhafsi n'a pas oublié les insultes

Au micro de RMC, Mohamed Bouhafsi, qui vient de réaliser un documentaire sur les présidents de la République et l’équipe de France, a dit tout ce qu’il pensait du dossier de la vente de l’Olympique de Marseille. « Si McCourt est à l’OM pour longtemps ? C’est-à-dire ? Car ça fait deux ans qu’on dit que c’est officiel qu’il a vendu. Car on m’avait insulté il y a deux ans quand j’avais dit que l’OM n’était pas vendu (…) Cela fait deux ans qu’on se fout de la gueule des supporters marseillais, qu’on veut leur vendre du rêve. Et moi je dis la même chose depuis deux ans, si Frank McCourt a 350 ou 400 millions d’euros sur la table, il va réfléchir à vendre l’OM. Personne aujourd’hui n’a envie de mettre 350 ou 400 millions d’euros pour acheter le club », a clairement répondu le journaliste, qui n'a pas la mémoire courte et n'oublie pas ceux qui lui ont craché dessus.