OM : Tudor en opération commando, Payet et Guendouzi ciblés ?

OM : Tudor en opération commando, Payet et Guendouzi ciblés ?

Icon Sport

Déjà un coup de chaud à l'OM après même pas un mois de présence d'Igor Tudor. Le technicien croate et sa méthode ne font pas l'unanimité.

Les résultats des matchs de préparation sont bien évidemment à prendre avec des grosses pincettes, tant tout est très rapidement oublié quand la saison débute réellement. Néanmoins, à l’heure où les effectifs se remplissent et que les minutes permettent de mettre les joueurs en jambes, les performances de l’OM dans les matchs amicaux n’aident pas à apporter de la sérénité. La dernière défaite, vendredi face à Middlesbrough (2-0) fait mal. Le changement d’entraineur improvisé au début du mois a mis en place Igor Tudor, qui va devoir faire ce que Jorge Sampaoli ne croyait pas possible : bien figurer en Ligue des Champions, et aller de nouveau chercher le podium en Ligue 1. Si l’Argentin avait un fort caractère, il essayait d’emmener tout son groupe dans son sillage. Visiblement, Igor Tudor a une méthode beaucoup plus moins entrainante, et beaucoup plus musclée. 

L'ombre de Sampaoli encore présente

Ainsi, selon La Provence, on se rapproche plus d’un comportement militaire que d’un entraineur proche de ses joueurs. Le ton employé est visiblement souvent musclé, et il ne ménage pas les fortes têtes du vestiaire. Quitte à aller au clash avec des caractères bouillants, et jugés proches de Sampaoli, comme Dimitri Payet et Mattéo Guendouzi ? C’est une issue qui n’est pas à écarter tant le Croate essaye de se faire sa place par la force. Pour le moment, la saison n’en est qu’à sa préparation et chacun met de l’eau dans son vin, mais la tension est palpable. Le quotidien local l’affirme, la bonne ambiance est à conjuguer au passé. « Les sourires, très présents en 2021-2022, ont en tout cas disparu d’une Commanderie bunkérisée », affirme La Provence, pour qui l’arrivée puis le départ express de son adjoint Mauro Camoranesi demeure un épisode révélateur. Une situation qui pourrait devenir pesante, même si l’OM peut compter sur son capital confiance de la saison passée pour ne pas sombrer dans la tension extrême trop rapidement. Mais pour cela, il va falloir clairement des signaux positifs, avec l’intégration des recrues, et des performances d’un meilleur niveau que des défaites embarrassantes face à des équipes loin d’être de niveau Ligue des Champions.