OM : Recruter sans argent, McCourt prend Longoria à la gorge

OM : Recruter sans argent, McCourt prend Longoria à la gorge

Icon Sport

Critiqué pour son début de mercato, l’Olympique de Marseille attend les bonnes affaires pour se renforcer. Une stratégie logique étant donné que le président Pablo Longoria dispose de moyens très limités.

Le départ soudain de Jorge Sampaoli en dit long sur les plans de l’Olympique de Marseille. Très ambitieux, l’ancien entraîneur marseillais réclamait des recrues confirmées le plus vite possible, alors que ses supérieurs attendent la fin de mercato pour profiter de bonnes affaires sur des jeunes prometteurs. Pendant ce temps-là, les concurrents se renforcent et les supporters s’impatientent. Mais à en croire le journaliste Alexandre Jacquin, le président Pablo Longoria n’a pas vraiment le choix.

« Il ne faut pas rêver »

« On va reprendre une formule de Vincent Labrune mais il n'y a pas d'argent à l'OM, a confié le spécialiste de La Provence. L'argent qui rentre sert à payer des transferts échelonnés sur des années comme Gerson, ou les options d'achat des prêts comme Pau Lopez, Under, Guendouzi. Les seuls transferts que Pablo Longoria pourra faire, et il est bon là-dedans, ce sera de nouveaux prêts avec option d'achat, de nouveaux montages de ce type-là. Donc il ne faut pas rêver, espérer l'arrivée d'une star comme Griezmann. »

« Ce n'est de toute façon pas possible au niveau salarial, l'OM est passé tout juste devant la DNCG. Aujourd'hui, l'OM se dirige vers des joueurs du profil d'Isaak Touré, de 19, 20, 21 ans, qui arrivent pour un montant compris entre 1 et 6 millions d'euros et qui seront amenés à être revendus 15-20 millions d’euros dans quelques années. C'est ça le projet, a expliqué le journaliste. Le problème c'est qu'on attend toujours les premiers à être vendus à ce tarif-là. Et Frank McCourt attend aussi ça. » Il est vrai que du côté des ventes aussi, le mercato olympien reste très calme.