Le conseil osé de la FFF aux clubs français

Le conseil osé de la FFF aux clubs français

Photo Icon Sport

Depuis que l’état français a rajouté quelques bâtons dans les roues des clubs professionnels (suppression du droit à l’image collective, taxe à 75 %), le football tricolore se serre la ceinture. En dehors de l’exception PSG, les chiffres sont souvent dans le rouge, voire le rouge vif, et chaque économie qui peut être effectuée est prise en compte. Difficile de dire que les clubs français ont flambé cet été sur le marché des transferts, laissant partie de nombreux talents, tout en négociant quelques prêts et arrivées plus modestes. Pourtant, ce vendredi, en conclusion de son intervention lors de l’assemblée générale de la Ligue, Noël Le Graët s’est fendu d’une déclaration qui a eu beaucoup de mal à passer auprès de certains présidents. Le patron de la FFF a ainsi expliqué que la France, 5e puissance économique mondiale, avait l’avenir devant elle au niveau sportif, mais que les clubs feraient bien « d’avoir des dépenses moins élevées et d’améliorer un peu les recettes pour s’en sortir », rapporte Le Parisien. Un conseil « à l’économie » qui a eu beaucoup de mal à passer à l’heure où on ne peut pas dire que les clubs français soient dispendieux. 

Share