Lacazette soulage l'OL au finish

Lacazette soulage l'OL au finish

Photo Icon Sport

Lyon a eu besoin d’un but heureux de Lacazette, et d’une boulette de Placide, pour se défaire de Reims à la dernière minute (2-1). Une victoire qui redonne la troisième place à un OL qui semblait se diriger vers le nul.

Face à une équipe de Reims qui n’avait absolument rien à perdre au cœur de sa bonne série, l’Olympique Lyonnais avait lui beaucoup à se faire pardonner après son lourd revers dans le Chaudron dimanche dernier. Cela débutait parfaitement pour l’OL, puisque Tolisso, qui avait pris très à cœur sa boulette face aux Verts, reprenait d’une tête puissante un coup-franc rentrant de Fékir, pour faire trembler les filets (1-0, 6e). Très efficace à domicile cette saison, l’OL n’en profitait pourtant pas pour reprendre confiance et dérouler. Au contraire, en dehors d’une reprise à ras du poteau de Yattara sur un centre de Bédimo (21e), les Champenois récupéraient progressivement le cuir, face à une équipe de l’OL qui ne parvenait plus à se trouver. L’égalisation venait presque logiquement. Sur une frappe en force d’Oniangue déviée par Umtiti, Lopes sauvait son camp, mais ne pouvait rien sur la reprise à bout portant de Moukandjo (36e). 

C’était sous les sifflets que Lyon regagnait les vestiaires. Un message bien compris par Fékir, qui sonnait la révolte après la pause. D’un tir croisé, il obligeait Placide à un solide arrêt au sol (48e), avant de semer la défense rémoise pour décaler Lacazette, qui transmettait à Yattara. La frappe du Guinéen, idéalement placé sur son pied droit, était totalement manquée, à l’image de son match (57e). Si Lyon avait réussi à reprendre le contrôle du match, Reims avait aussi l’occasion de passer devant. Sur un contrôle raté de N’Jié, Roberge récupérait le ballon à l’approche de la surface, avançait pour tirer de peu à côté (71e). L’occasion suivante allait donner beaucoup de regret à Lyon. Ferri, sur un ballon récupéré par Fékir, jouait très mal un deux contre un en oubliant Lacazette pour tirer à côté, alors que son coéquipier était seul devant le but (78e). Lyon semblait devoir se contenter du nul, quand le but de la libération intervenait dans les arrêts de jeu. Lacazette, isolé à droite, tirait en force en angle fermé alors que Placide s’attendait à un centre. Le gardien rémois boxait le ballon dans ses filets, pour littéralement offrir les trois points à l’OL (2-1, 91e). 

Share