L'OM perd pied à Montpellier

L'OM perd pied à Montpellier

Photo Icon Sport

L’année débute très mal pour l’OM, qui est logiquement tombé à Montpellier après une prestation très terne (2-1). Les Olympiens semblent clairement s’essouffler et l’OL, ou le PSG, pourraient passer leader ce week-end.  

Après l’énorme déconvenue vécue en Coupe de France dimanche dernier, Marseille se devait de relever la tête ce vendredi à Montpellier, pour le retour du championnat de France. Face à une équipe héraultaise qui retrouvait son stade de la Mosson, la partie ne s’annonçait pas facile, surtout sur une pelouse neuve mais encore loin d’être en bon état. Comme à son habitude, l’OM essayait de mettre du rythme d’entrée de jeu, mais cela ne fonctionnait pas, à l’image d’un Payet qui perdait quasiment tous les ballons entre ses pieds. En face, Montpellier prenait progressivement confiance, et Romao devait jouer au pompier de service à deux reprises devant Mounier, tandis que Mandanda se couchait sur une frappe de Lasne (30e). Les Héraultais allaient passer devant sur une action contestée par les Olympiens. Au départ, Dja Djédjé se faisait marcher sur la main alors qu’il était à la lutte, restant au sol sans que l’arbitre n’arrête le jeu. Montpellier en profitait pour attaquer et marquer, grâce à un joli tir croisé de Bérigaud (1-0, 36e), à la grande colère des Marseillais. Mais à la pause, l’OM ne répondait plus, et la réaction était attendue. 

Elle aurait pu venir par Gignac, qui se trouvait seul devant Ligali en interceptant une passe en retrait, mais tirait largement au-dessus (46e). Au lieu de cela, c’est Montpellier qui prenait le large. Mounier faussait compagnie à tout le monde après un contre favorable, servant ensuite Lasne devant le but, pour une conclusion du droit de près (2-0, 62e). Au moment où l’OM semblait abdiquer, un centre au second poteau signé Dja Djédjé était repris victorieusement par Omrani, entré avec réussite à la place d’un Batshuayi un peu perdu (2-1, 68e). A 20 minutes de la fin, on pensait que l’OM allait pousser très fort pour égaliser, mais Montpellier tenait finalement ce score sans trop trembler face à des Provençaux qui ne semblaient plus rien avoir sous le pied et débutent très mal cette année 2015. 

Share