Aulas détaille son plan pour révolutionner la L1

Aulas détaille son plan pour révolutionner la L1

Photo Icon Sport

Anciens membres de l’UCPF, la grande majorité des dirigeants de Ligue 1 se sont réunis pour former un nouveau syndicat. Il s’agit de la Première Ligue qui a pour but de faire évoluer le football français avec des mesures bien précises.

Ce mercato estival a été la goutte d’eau. Alors que la puissance financière de la Premier League ne fait qu’augmenter, les dirigeants de Ligue 1 réunis dans la Première Ligue ont décidé de réagir. A leur tête, le président de cette nouvelle association Jean-Michel Aulas, dont la priorité est l’augmentation des droits télé français avec un mot d’ordre : « gagner plus pour répartir plus ».

« Les droits télé peuvent être augmentés sérieusement, a annoncé le président de l’OL à France Football. Le moment est venu de rediscuter. On a des nouveaux stades. Et, dans la négociation anglaise, la qualité des stades a été déterminante en particulier pour les droits télé à l’étranger. Nous avions deux clubs en quarts de finale de Ligue des Champions la saison dernière. On est capable de faire un Big Four ou un Big Five à la française avec des grands stades et de valoriser ainsi notre championnat et ses droits étrangers. (...) Les Italiens, par exemple, perçoivent beaucoup plus que nous alors que le niveau de jeu de leur compétition n’est pas supérieur au nôtre. » Mais pour obtenir cette élite française, il faudrait que les clubs qualifiés en Coupe d’Europe puissent bénéficier d’un calendrier plus favorable.

Un Boxing Day français ?

« Un exemple, quand on joue en Ligue Europa le jeudi soir, c’est absurde de ne pas jouer le lundi soir en championnat, a lancé Aulas. Encore faut-il que tout le monde l’accepte, y compris la Ligue 2. (...) Il faut permettre aux clubs de jouer moins. Est-ce le nombre de clubs en L1 qu’il faut réduire ou la Coupe de la Ligue qu’il faut supprimer ? Les Anglais jouent à vingt mais ont aussi des syndicats avec lesquels il est possible de discuter pour jouer entre Noël et le jour de l’An. Mais si vous gagnez plus et qu’on redistribue plus, est-ce un problème de jouer pendant cette période ? » Vous l’aurez compris, ce ne sont pas les idées qui manquent au sein de la Première Ligue. Reste à savoir si ces mesures sont réalisables à court terme.

Share