Anelka, l'Inde peut se le payer, pas l'Italie

Anelka, l'Inde peut se le payer, pas l'Italie

Photo Icon Sport

Sans club depuis désormais six mois, Nicolas Anelka va reprendre la compétition en Inde pendant le mois d’octobre, à l’ouverture du championnat indien. L’attaquant français s’est engagé avec le Mumbaï FC jusqu’à la fin du mois de décembre. Et contrairement à ce qui a pu être annoncé, ce nouveau départ n’implique aucune liaison avec un éventuel retour en Italie, alors qu’une suite de parcours du côté de la Fiorentina était pressentie. L’agent de l’ancien enfant terrible du PSG a été clair, les clubs italiens n’ont pas les moyens de s’offrir Nicolas Anelka. 

« La Fiorentina n’a jamais pris contact avec nous. Anelka a signé un contrat avec le Mumbaï FC et il n’y a aucune chance qu’il fasse demi-tour. Son contrat expire le 25 décembre. L’info comme quoi il pourrait rejoindre la Viola est fausse. Anelka a demandé 1,5 ME par saison, un salaire qui n’est pas possible en Italie. Nous avons eu des contacts avec Palerme, mais ce n’est pas allé plus loin », a expliqué sur Violanews Alexander Garini, le conseiller de Nicolas Anelka, qui sait que son joueur pourra renforcer une autre équipe à partir du 1er janvier prochain. 

Share