France ou Portugal, Anthony Lopes n'a jamais hésité

France ou Portugal, Anthony Lopes n'a jamais hésité

Photo Icon Sport

Natif de Givors, ville de la métropole lyonnaise, Anthony Lopes est devenu international portugais en mars dernier, étant titularisé à la place de Bento, forfait pour un match amical face au Cap-Vert. Le gardien de but de l'OL a déjà porté le maillot de toutes les équipes de jeunes au Portugal, et dans France-Football il avoue que contrairement à certains de ses coéquipiers il n'a jamais hésité entre le pays de ses parents et son pays de naissance.

 « Cela a été un choix personnel, un choix du coeur, un choix familial que j’ai fait très tôt, à seize ans. A chaque compétition, chaque Euro, chaque Coupe du monde, toute la famille est à fond derrière le Portugal. Ma mère est du nord du pays, tout près de la frontière espagnole, et mon père est de Barcelos, pas loin de Porto. Je ne dirais pas que c’était un choix facile, mais c’était un choix naturel. S’il y a une pression de mes parents ? Pas du tout ! Personne n’a fait pression. Il y avait eu une première approche de la fédération portugaise lors du tournoi de Montaigu, puis tout s’est enchaîné. Quand je suis au Portugal, je me sens complètement portugais, même si je sais que je suis migrant. Je me considère à 100% portugais, c’est un lien très fort », reconnaît Anthony Lopes, qui espère évidemment être de l’Euro 2016 en France, histoire de pouvoir associer ses deux pays de coeur dans une même compétition. Les supporters de l’OL auront eu le coeur du côté des Bleus d’un certain Hugo Lloris…

Share