PSG : Au tour de Balbir de clasher Cavani

PSG : Au tour de Balbir de clasher Cavani

Photo Icon Sport

Auteur d’une piètre performance face à Metz ce dimanche soir malgré une démonstration collective (3-0), Edinson Cavani est déjà remis en cause par Denis Balbir du côté du Paris Saint-Germain.

Pour son retour de blessure lors du premier match d’Unai Emery au Parc des Princes, Cavani était attendu de pied ferme. Mais le nouveau numéro 9 parisien a déçu. En gagnant 3-0 contre le promu messin, l'international uruguayen aurait dû être l’homme du match, mais cet honneur est finalement revenu à... Kevin Trapp, le gardien. Un signe qui ne trompe pas et qui montre surtout que Cavani n’a pas été à la hauteur de son nouveau rôle. Et ceci, Denis Balbir n’a pas manqué de le souligner sur son blog Yahoo.

« Il voulait jouer en position de numéro 9 depuis des mois. Avec le départ d’Ibrahimovic, Cavani avait le champ libre. Pourtant, ses gestes techniques ratés, ses passes imprécises et surtout, son manque total d’efficacité ont inquiété face à Metz. Cavani dont j'étais jusque-là un ardent défenseur devient lourd. Une équipe qui joue mieux au ballon qu'auparavant, avec un football tout en mouvement et qui vise la même hégémonie nationale et une progression en Ligue des Champions, ne peut se contenter d'un attaquant qui évolue avec autant de déchets dans la finition. Le temps passe et les tonnes d'excuses pour se faire l'avocat de l'ancien et infernal buteur de Naples s'évanouissent les unes après les autres. Il n'y en a plus en fait. Ibra est parti. La place est libre. La concurrence à ce poste est faible et rien ne change. On veut bien tout évoquer, tout écouter, mais la tendresse n'existe pas dans l'exigence de résultats, surtout pour Unai Emery le nouveau coach, sous pression. Surtout que l’entraîneur prône un jeu séduisant dont le réalisme est forcément l'arme absolue, comme elle est celle de toutes les grandes équipes. Sans réalisme, les flonflons sonneront toujours faux », a déclaré le journaliste, qui estime donc que le PSG peut oublier son objectif européen si Cavani ne rehausse pas son niveau, au moment même où Ibrahimovic brille sous ses nouvelles couleurs de Manchester United.

Share