Le LOSC tout proche de braquer la banque à Wolfsburg

Complètement dominés, les Lillois ont pourtant mené au score à Wolfsburg avant de concéder le match nul (1-1). Vincent Enyeama a été héroïque pendant 90 minutes, s’inclinant seulement sur un but venu d’ailleurs signé De Bruyne. 

C’est avec une formation particulièrement défensive que Lille se rendait à Wolfsburg, afin de rester dans la course à la qualification, qui aurait déjà été compromise en cas de défaite en Allemagne. Et pendant longtemps, les Nordistes ont pu croire à l’exploit, grâce à un réalisme insolent, et un Enyeama des grands soirs, une nouvelle fois. Le gardien nigérian a tout simplement dégoûté les attaquants du VfL, avec, à la volée, trois parades devant Perisic (16e, 54e et 59e) pour trois énormes occasions pour le Croate. Le ballon était très souvent vert, il fallait un sauvetage de Kjaer pour empêcher Olic de pousser le ballon au fond, alors que Guilavogui avait choisi la passe au lieu du tir devant Enyeama (36e). 

Et comme souvent dans ces matchs où une équipe n’arrive pas à marquer, le contre lillois était fatal. Au second poteau sur un centre d’Origi, Corchia reprenait et voyait son ballon être dévié de la main par Rodriguez. Le pénalty était transformé par Origi (77e). Le hold-up semblait jouable mais Wolfsburg se ruait encore plus à l’attaque, et d’une splendide volée de 20 mètres à la réception d’un corner, de Bruyne trouvait la lucarne opposé d’Enyeama (1-1, 82e). Le nul demeurait néanmoins une belle opération pour le LOSC, même si, avec deux points en deux matchs, la formation nordiste n’avance pas beaucoup. Tout comme Krasnodar et Everton, qui ont également fait nul (1-1), et laissent ce groupe totalement ouvert.  

Share