Le LOSC a de l’argent, mais pas de buteur constate Antonetti

Le LOSC a de l’argent, mais pas de buteur constate Antonetti

Photo Icon Sport

Eliminé en 16es de finale de la Coupe de France par Trélissac (1-1, 4-2 tab), Lille va probablement accélérer sur le marché des transferts. L’objectif ? Encore et toujours un attaquant.

Frédéric Antonetti commence à s’impatienter. Et pour cause, l’entraîneur du LOSC attend toujours l’arrivée d’un attaquant cet hiver. Il faut dire que le club nordiste n’est pas parvenu à ses fins en convoitant les « Frenchies » Loïc Rémy, Emmanuel Rivière et Yoan Gouffran. Pas de quoi démoraliser l’entraîneur lillois qui garde confiance en son président Michel Seydoux, pendant que ses dirigeants dégraissent l’effectif.

« Frey à Lucerne, Mbemba en Belgique, Araujo à Boulogne-sur-Mer, Guirassy à Auxerre, Meïté à Caen… Avec les cinq départs évoqués, on se retrouve avec 23 joueurs de champ et 3 gardiens. Pas d’équipe-type, mais une concurrence. On a tous vu qu’il nous manquait un attaquant possédant d’autres caractéristiques, a rappelé l’ancien coach du Stade Rennais. Le marché d’hiver est plus fermé que l’été. En janvier, les clubs ne veulent pas lâcher leurs joueurs. On veut en prendre un qui nous apportera quelque chose. Ce n’est pas un problème d’argent. Je suis persuadé que le président serait en mesure de faire un effort sur un attaquant. » Encore faudrait-il que les joueurs ciblés acceptent de venir jouer le maintien en Ligue 1…

Share