Sagnol défend haut et fort la dernière trouvaille de Platini

Sagnol défend haut et fort la dernière trouvaille de Platini

Photo Icon Sport

Dans un calendrier national et international déjà bien chargé, la Ligue des Nations qui verra le jour en 2018 laisse pour le moment sceptique. Cette compétition chargée de remplacer les trop nombreux matchs amicaux permettra de créer quatre divisions, quelques enjeux (le vainqueur de chaque division gagnera son billet pour le prochain euro) et forcément un peu plus de suspense, et de rentabilité. Ancien membre de la FFF, Willy Sagnol estime que cette compétition demeure une bonne chose, puisqu’elle tirera les équipes nationales vers le haut. Et ce n’est pas maintenant que l’ancien défenseur est en charge d’un club, et plus d’une sélection, qu’il va changer d’avis. 

« Lors de mon passage à la Fédération, pendant trois ans, j'ai été membre de commissions à l'UEFA, et notamment de celle des compétitions internationales, qui a été à l'origine de la création de la Nations League. Et non, je n'ai pas changé d'avis sur le sujet, parce qu'aujourd'hui je suis entraîneur. J'y suis favorable parce que c'est une bonne chose pour les équipes nationales, et parce que les équipes nationales, c'est ce qu'il y a au-dessus des clubs… Et je fais partie des gens qui pensent que plus l'équipe nationale sera forte, plus le championnat professionnel dans le pays sera fort. Donc, les clubs seront plus forts », a expliqué l’entraineur des Girondins à So Foot. Comme il l’a récemment fait savoir dans des propos qui ont fait polémique, Willy Sagnol ne risque pour le moment pas d’être trop dérangé par cette compétition, les internationaux européens étant très rares dans les rangs du club aquitain. 

Share