Le constat fataliste de Sagnol sur les recrues de Bordeaux

Le constat fataliste de Sagnol sur les recrues de Bordeaux

Photo Icon Sport

Avec ses quatre recrues hivernales titularisées au coup d’envoi, Bordeaux s’est lourdement incliné à domicile contre l’AS Saint-Etienne dimanche (1-4). L’occasion pour Willy Sagnol de dresser un premier constat sur ses nouveaux venus. 

Deux défaites en une semaine, sept buts encaissés, un seul inscrit… Le moins que l’on puisse dire, c’est que les recrues des Girondins n’arrivent pas dans les meilleures conditions. Selon Willy Sagnol, c’est d’ailleurs la raison pour laquelle ses petits nouveaux sont déjà en grande difficulté, à l’image de Mauro Arambarri, sorti à la mi-temps dimanche. Ou du gardien Paul Bernardoni, défendu par son entraîneur après avoir détourné le penalty d’Alexander Soderlund.

« C’est sûr qu’on aurait préféré les faire entrer dans de bonnes dynamiques. Malcom et Arambarri, ce sont deux jeunes joueurs, on sait qu’il leur faudra un temps d’adaptation, a prévenu le technicien. Un des seuls points positifs de ce match, c’est d’avoir vu un bon Paul Bernardoni. Sans lui, le score sévère aurait été plus sévère. Il trouve ses marques et j’espère que Jérôme Prior va le pousser pour une concurrence saine dans les prochains mois. » Le gardien numéro 2 des Marine et Blanc pourrait donc être aligné en huitièmes de finale de la Coupe de France contre Nantes mercredi (19h).

Share