OL-OM : Aulas, Sampaoli, l'arbitre lâche des infos XXL !

OL-OM : Aulas, Sampaoli, l'arbitre lâche des infos XXL !

Icon Sport

Au sifflet du match OL-OM, Ruddy Buquet a lui aussi fait valoir sa version des faits à la commission de discipline de la LFP. Aulas et Sampaoli sont visés. 

Préparez du pop-corn, surtout pour ceux qui ne sont pas supporters de l’OL ou de l’OM, la soirée de mercredi soir risque d’être spectaculaire. Car la commission de discipline de la Ligue de Football Professionnel va se pencher à partir de 18 heures sur les rapports envoyés par les deux clubs, et a priori ils seront gratinés, mais également celui de Ruddy Buquet, arbitre de cette rencontre stoppée au bout de quelques minutes après le jet d’une bouteille d’eau sur Dimitri Payet. A deux jours de cette réunion, une source a visiblement décidé de distribuer à quelques médias, dont l’Agence France Presse, l’ensemble des documents qui seront présentés aux gendarmes du football français. Et parmi ces dossiers, le rapport de Ruddy Buquet lequel stigmatise l’attitude du président de l’Olympique Lyonnais, lequel lui aurait clairement fait comprendre qu’il pourrait user de ses fonctions au sein du comité exécutif de la FFF pour se rappeler au bon souvenir de l’arbitre. « Je tiens à préciser que Jean-Michel Aulas, président de l'Olympique Lyonnais, a tenu les propos suivants au moment de quitter mon vestiaire : 'La compétition dépend de la LFP, vous de la FFF, je fais malheureusement partie du Comex et ça ne va pas en rester là », aurait dit le boss de l’OL à Ruddy Buquet.

Aulas, Sampaoli, Buquet, le Préfet, la police...OL-OM c'est Dallas !

De même, l’arbitre d’OL-OM affirme que Jorge Sampaoli aurait été très véhément à son encontre, parlant de l’attitude « déplacée » de l’entraîneur marseillais, et évoquant « un comportement, des gestes de plus en plus déplacés à mon égard en me montrant à plusieurs reprises du doigt dans mon vestiaire ». Concernant le président de l'Olympique Lyonnais, un porte-parole du club rhodanien a fait savoir à l'AFP que « ce sont des propos incomplets, sortis de leur contexte et relatifs à l'incompréhension entre la Ligue qui communique sur la reprise du match alors qu'au même moment l'arbitre a changé de position en arrêtant le match pour des raisons alors non expliquées. »  L'OL a de son côté fourni des documents de la Direction départementale de la sécurité publique (DDSP) et la préfecture d'Auvergne-Rhône-Alpes qui témoignent d'une grosse hésitation de Ruddy Buquet au moment de décider si le match devait reprendre ou pas.