Nicollin se fâche et ne veut plus « des emmerdeurs »

Nicollin se fâche et ne veut plus « des emmerdeurs »

Photo Icon Sport

C’est peu dire si le titre de champion de France a mis Louis Nicollin sur les nerfs. Passé quelques heures de célébration à peine, le président de Montpellier a vite du faire face au revers de la médaille. Ulcéré par les demandes financières de ses joueurs, « Loulou » avait récemment avoué qu’il ne se reconnaissait plus vraiment dans le groupe de cette saison, et surtout son état d’esprit. La défaite concédée à domicile face à Marseille (0-1) a donc accru sa colère et quelques éléments sont clairement visés. 

« L'an passé, tu avais la chance, là tu perds. C'est la vie. Tant que l'on n'aura pas dégonflé certaines têtes, on n'y arrivera pas. Seulement, pour dégonfler les têtes, il faut avoir goût. Et comme je n'ai pas goût, on ne les dégonflera pas encore. Ils m'écœurent, pour parler et dire les choses. Peut-être que l'on va se battre pour ne pas descendre. On en a vu d'autres. Par contre, on sera bons en Ligue des champions. Ils ont tellement peur de passer pour des comiques qu'ils seront bons. On aurait mieux fait de ne pas être champion. Comme on a eu l'occasion de l'être, on aurait été cons de ne pas l'être. Mais, cela nous a tués. Certains doivent vite faire leurs valises, prendre leurs sous ailleurs et qu'ils ne nous emmerdent plus », a dénoncé Louis Nicollin. Une phrase qui pourrait s’adresser à Mapou Yanga-Mbiwa, qui a déclaré quelques heures avant le match face à Marseille suivre toujours de près l’intérêt du Milan AC, et qui a surtout pris l’eau sur le terrain face à Toulouse, Lorient et l’OM en ce début de saison.