L1 : Mediapro prêt à zapper Canal+ et à diffuser la fin de saison !

L1 : Mediapro prêt à zapper Canal+ et à diffuser la fin de saison !

Photo Icon Sport

Canal+ et BeInSport ayant décidé de ne pas payer les droits de la Ligue 1, le futur détenteur de ces droits annonce être prêt à diffuser la fin du championnat 2019-2020.

Certains doutent de la capacité de Mediapro d’être prêt à diffuser les matchs de Ligue 1 de la saison prochaine, alors que le groupe espagnol devra payer près d’un milliard d’euros par an pour cela. Mais ce mercredi soir, Jaume Roures, le patron de Mediapro, a décidé de prendre tout le monde par surprise suite à la décision commune de Canal+ et de BeInSports de ne pas payer l’échéance d’avril à la Ligue de Football Professionnel, soit près de 150ME. Tandis qu’une délégation menée par Nasser Al-Khelaifi tente de négocier avec Canal+, le dirigeant de Mediapro a lui une solution radicale, même si dans la pratique elle semble difficile à envisager.

Car, Jaume Roures voit derrière tout cela un arrangement entre les responsables de Canal+ et de BeInSports sur le dos du football français. Et il veut éviter le pire. « Ce que je pense de la décision de C+ et BeInSports ? Cette décision est erronée pour deux raisons. La première, c'est qu'au minimum, il y a des matches déjà diffusés qui n'ont pas été payés. Alors que la situation actuelle impose de faire des efforts. Le deuxième point est que je n'arrive pas à comprendre comment Nasser al-Khelaïfi dirige une négociation où il est partie prenante. Nous sommes d'ailleurs disposés à prendre la place de Canal + et beIN si les choses ne s'arrangent pas, annonce le grand patron de Mediapro, qui est donc prêt à remplacer dès maintenant les deux diffuseurs (...) Je le redis si la Ligue casse ce lien avec beIN et Canal, Mediapro est prêt à diffuser la fin de la saison 2019-2020, même si elle se joue en juin ou en juillet (...) Bâtir une chaîne n'est pas très difficile. La difficulté, c'est d'avoir les abonnés. Démarrer pour la fin de cette saison est un défi sur lequel on pourrait travailler tranquillement », prévient, dans L’Equipe, Jaume Roures, qui estime que le rôle de Nasser Al-Khelaifi, patron du PSG et de BeInSports et négociateur avec Canal+, est pour le moins trouble.