L1 : Larqué a craqué, Edouard Philippe et Le Graët prennent cher

L1 : Larqué a craqué, Edouard Philippe et Le Graët prennent cher

Photo Icon Sport

Alors que les principaux championnats européens ont décidé de reprendre, la saison de Ligue 1 a été définitivement arrêtée. De quoi agacer certains observateurs qui désignent les coupables.

Le président de l’Olympique Lyonnais Jean-Michel Aulas a beau se battre, la saison de Ligue 1 ne reprendra sans doute pas. On ne sait pas trop si la décision vient du gouvernement ou des instances de football. En tout cas, aucune des parties citées n’en prend la responsabilité et la situation ne devrait pas évoluer. Du coup, les amateurs de foot en France, frustrés, pointent tout le monde du doigt. A l’image de Jean-Michel Larqué qui ose s’en prendre au Premier ministre Edouard Philippe et au président de la Fédération Française de Football Noël Le Graët.

« Le 28 avril dernier, pourquoi le Premier ministre a fait un petit paragraphe spécifique sur les sports collectifs, avec le foot et le rugby ? Quelle mouche l’a donc piqué ? Il pensait peut-être que ces sportifs n’étaient pas faits comme les autres, sauf que… Junior Sambia en est la preuve évidente, a rappelé le consultant de RMC. Bon sang de bonsoir, pourquoi il n’y a pas eu davantage de prudence ? Pourquoi fait-il une déclaration péremptoire en disant ‘ça s’arrête’ ? C’est une décision politique. »

Larqué adore Le Graët mais…

« Je suis pro-Le Graët, mais avec sa lettre, lui aussi fait de la politique, a accusé Larqué. Il passe la brosse à reluire sur le Président. Lui, il ne veut qu’une chose : sauver la finale de la Coupe de France et les matchs de l’équipe de France. C’est ridicule. Il fallait être plus prudent, plus mesuré. La Ligue parle de matchs amicaux en juillet. Mais quelle est la différence sanitaire entre un match amical à 11 contre 11 avec sept changements et un match officiel à 11 contre 11 avec cinq changements, tout ça à huis clos ? On est ridicules et on a fait preuve de précipitation… » Tant pis pour le foot français qui devra en payer les conséquences sportives et financières.