L1 :  Au tour de Montpellier de péter un plomb

L1 :  Au tour de Montpellier de péter un plomb

Battu par une équipe d’Angers qui était dans les bas-fonds du classement, Montpellier ne décolère pas.

Le but décisif a été inscrit par Sofiane Boufal sur un pénalty très litigieux. L’attaquant du SCO Adrien Hunou a en effet tenté un lob, manqué, avant d’être légèrement touché par la sortie du gardien. Carton jaune et pénalty, alors que les ralentis laissaient tout de même trainer un gros doute. A l’issue de cette défaite, Olivier Dall’Oglio ne comprenait vraiment pas la décision, confirmée qui plus est par la VAR. Pour l’entraineur du MHSC, c’est bien signe que quelque chose ne va pas avec l’arbitrage en France.

« Il y a eu beaucoup de maladresses, mais c'est un match que l'on ne doit jamais perdre. Je ne sais pas où il y a penalty. Ça devient un truc de fou quand même. S'il y a penalty là, où on va ? Il lui a effleuré le pied, il fait exprès de l'éviter. Je ne sais plus ce qu'il faut faire. Ça devient compliqué, c'est systématiquement penalty. Vous pouvez comprendre ma colère », a envoyé Olivier Dall’Oglio en conférence de presse après la décision de François Letexier.