Violence : Kombouaré veut des mesures publiques

Après un nouveau match à huis clos contre Boulogne, Antoine Kombouaré a avoué  qu’il était nécessaire de faire quelque chose contre la violence de certains « supporters » parisiens ; il estime toutefois que d’autres méthodes  que fermer les stades pourraient être envisagées.

 

«C'est une des solutions mais il n'y a pas que celle-là. Il faut être intransigeant avec les voyous, qu'ils ne viennent plus dans les stades. Il faut également des mesures des pouvoirs publics. Quand il y a des lois, il faut les appliquer. Pour le club, il faut éradiquer la violence. Ce ne sont pas des supporters, ce sont des voyous. Il ne faut pas stigmatiser les supporters du PSG», a soutenu l’entraîneur parisien, qui a espéré que ce match serait «le dernier» sans public.