Caen et Vercoutre brisent le rêve de l’OL en mille morceaux !

Caen et Vercoutre brisent le rêve de l’OL en mille morceaux !

Photo Icon Sport

Mis en échec par un exceptionnel Rémy Vercoutre, l’Olympique Lyonnais a été balayé sur la pelouse de Caen ce samedi après-midi (3-0). Avec 6 points de retard et une différence de buts défavorable par rapport au PSG, les Gones ont probablement dit « adieu » au titre.

Quand un ancien Gone freine l’OL dans la course au titre… Car l’homme du match ce samedi est bel et bien Rémy Vercoutre, véritable mur face à ses ex-coéquipiers ! Si le Stade Malherbe réalisait un bon début de match, se procurant même la première occasion sur une tête de Privat à côté des buts (11e), les Lyonnais répondaient par l’intermédiaire de Lacazette, remuant sur le front de l’attaque, qui butait à deux reprises sur Vercoutre (16e, 24e). Durant cette première période complètement folle, le gardien caennais permettait à son équipe de ne pas concéder l’ouverture du score, comme lorsque Grenier se présentait seul face à lui et tentait un piqué qui ne le surprenait pas. D’ailleurs, Vercoutre n’a pas du tout aimé la tentative d’humiliation de son ancien coéquipier et le lui a fait savoir (32e). 

Pas de quoi freiner le rythme de cette partie puisque Caen, qui aurait dû obtenir un penalty pour une faute d’Umtiti sur Nangis (27e), repartait à l’attaque et se voyait récompensé à la 41e minute à la suite d’une incroyable occasion manquée par Kanté qui obtenait un corner inexistant. Quelques secondes plus tard, le centre vicieux de Benezet passait entre les jambes de Lopes (1-0, 41e). Pire encore pour l’OL, le même Benezet venait crucifier Lopes d’une frappe poteau rentrant trois minutes plus tard (2-0, 44e).

Comme prévu, le rythme retombait un peu après la pause même si l’OL poussait fort sur le but de Vercoutre. Et le gardien du SMC s’illustrait de nouveau sur les énormes occasions de Fekir (72e) puis Yattara (75e), bien servi par Lacazette. Lyon avait laissé passer sa chance et se faisait punir par un énième contre de Caen conclu par Privat (3-0, 85e). Le score est sévère mais reflète la claque reçue par les Lyonnais, qui devront sans doute se contenter de la deuxième place derrière le PSG.