Officiel : L'UEFA sort du silence et lâche une info capitale

Officiel : L'UEFA sort du silence et lâche une info capitale

Photo Icon Sport

Ce jeudi, le Comité Exécutif de l'UEFA se réunissait pour aborder différents sujets autour de la reprise du football européen après la crise sanitaire du Covid-19. Parmi les deux annonces fortes, l’une d’entre elles va faire jaser, et notamment en Ligue 1…

Lors de cet état des lieux du foot européen, l’UEFA a pris plusieurs décisions par rapport à la suite de l’exercice 2019-2020. Dans un premier temps, l’instance a demandé aux ligues de faire de tout leur possible pour finir cette saison. « L'UEFA exhorte les associations et les ligues nationales à explorer toutes les options possibles pour jouer toutes les compétitions nationales de haut niveau donnant accès aux compétitions interclubs de l'UEFA jusqu'à leur conclusion naturelle. Cependant, l'UEFA souligne que la santé des joueurs, des spectateurs et de tous les acteurs du football ainsi que du grand public doit rester la principale préoccupation à l'heure actuelle. Le scénario idéal, si la situation pandémique le permet, est de terminer les compétitions nationales actuellement suspendues, permettant aux clubs de football de se qualifier pour les compétitions interclubs de l'UEFA sur la base du mérite sportif dans leur format d'origine », a d’abord précisé l’UEFA dans un communiqué.

Ensuite, et en cas de non-conclusion de la saison pour des « raisons légitimes », l'association organisatrice de la Ligue des Champions ou de l’Europa League a alors décidé de laisser le choix aux différents pays pour la qualification des clubs pour les prochaines Coupes d’Europe. « Si une compétition nationale est interrompue prématurément, l'UEFA exigerait de l'Association nationale concernée qu'elle sélectionne les clubs pour les compétitions interclubs de l'UEFA 2020/21 en fonction du mérite sportif des compétitions nationales 2019/20 : la procédure de sélection des clubs devrait être fondée sur des principes objectifs, transparents et non discriminatoires », précise l’UEFA, qui parle donc d’un critère sportif. Pour faire simple, et pour prendre l’exemple de la France, si la Ligue 1 venait à s’arrêter maintenant, le classement devrait être pris tel qu’il est actuellement, et sans saison blanche, avec le PSG, l’OM et Rennes en Ligue des Champions.