Juve : Evra revient régler les comptes de Cristiano Ronaldo

Juve : Evra revient régler les comptes de Cristiano Ronaldo

Icon Sport

Jugé responsable des mauvais résultats de la Juventus Turin ces dernières années, Cristiano Ronaldo n'a jamais été épargné par les critiques en Italie. Agacé par ce traitement, Patrice Evra a pris la défense de son ancien coéquipier.

Après ses débuts rêvés, Cristiano Ronaldo vit un cauchemar à Manchester United. Les Red Devils traversent une période pour le moins compliquée. Et leur recrue phare n’échappe pas aux critiques de la presse locale… et de la Juventus Turin. En effet, les différents acteurs de la Vieille Dame se réjouissent tour à tour du départ du Portugais cet été. Comme si le quintuple Ballon d’Or était responsable de leurs difficultés. C’était déjà la tendance aperçue dans les médias transalpins la saison dernière. Et pour Patrice Evra, ces commentaires injustes ne sont pas étrangers à la fuite de CR7.

« Cristiano devenait le bouc émissaire de la Juve »

« Cristiano a besoin d’amour et de respect. Il a compris qu'à Turin il devenait le bouc émissaire des résultats insatisfaisants de la Juve, a confié l’ami du Mancunien à La Repubblica. Mais beaucoup oublient que gagner la Serie A est un exploit chaque année. Si vous demandez Andrea Agnelli, le véritable objectif de la Juve chaque année est de triompher en championnat, pas en Ligue des Champions. (…) Les critiques en Italie de Ronaldo ont été ridicules et même un peu hypocrites. Les mots de Massimiliano Allegri en conférence de presse, lorsqu'il a déclaré "Cristiano ne jouera pas tous les matchs" ont également eu leur poids. Il n'est pas nécessaire de dire certaines choses en public, dites-les en privé. »

Le message vaut également pour certains joueurs turinois qui, à l’image du défenseur central Leonardo Bonucci, laissent entendre que Cristiano Ronaldo plombait le jeu des Bianconeri. « Dans un passé récent, nous avions perdu cette caractéristique collective de la Juve, nous jouions avec un grand champion comme CR7 et nous voulions le mettre en mesure de toujours bien faire, pensant qu’il pourrait résoudre tous les matchs, a récemment expliqué l’Italien. Cette année nous retrouvons cette humilité qui sert à gagner. » Voilà pourquoi la Juventus Turin n’occupe que la septième place de Serie A après 10 journées…