Ang : Coach anti-star, la nouvelle réputation de Tuchel

Ang : Coach anti-star, la nouvelle réputation de Tuchel

En réussite depuis sa nomination sur le banc de Chelsea, Thomas Tuchel se voit récompensé pour ses choix forts. Le manager des Blues n’hésite pas à mettre les stars sur le banc, une politique qu’il n’a pas forcément adoptée au Paris Saint-Germain.

Thomas Tuchel à Chelsea, ça fonctionne. Depuis sa signature le 26 janvier dernier, l’Allemand n’a toujours pas connu la défaite avec sa nouvelle équipe. Ses Blues comptent même six victoires en huit matchs toutes compétitions confondues, le tout avec une gestion autoritaire. Demandez donc au jeune Callum Hudson-Odoi (20 ans), entré puis remplacé à Southampton (1-1) samedi dernier, avant un recadrage devant les médias. Autant dire que le nouveau manager n’est pas là pour plaisanter, pas même dans ses compositions d’équipe en Ligue des Champions. En effet, l’ancien entraîneur du Paris Saint-Germain a fait des choix forts. L’ailier anglais a été titularisé malgré le manque d’investissement reproché, tout comme l’attaquant français Olivier Giroud.

En revanche, d’autres joueurs plus attendus et surtout beaucoup plus chers ont dû s’asseoir sur le banc des remplaçants au coup d’envoi du huitième de finale aller contre l’Atletico Madrid (victoire 0-1) mardi. C’est notamment le cas du gardien Kepa Arrizabalaga (80 M€), du latéral gauche Ben Chilwell (50,2 M€), des milieux N'Golo Kanté (35,8 M€) et Hakim Ziyech (40 M€), sans compter les attaquants Christian Pulisic (64 M€) et Kai Havertz (80 M€). Au total selon les estimations de Mundo Deportivo, Tuchel a laissé sur son banc 385,1 M€ investis par ses dirigeants ! Des choix finalement payants, même si certains diront que Tuchel n’a pas été aussi autoritaire à Paris, où les stars étaient davantage protégées…