ASSE : Caiazzo et Romeyer, ces révélations tournent au scandale !

ASSE : Caiazzo et Romeyer, ces révélations tournent au scandale !

Icon Sport

La situation financière de l'AS Saint-Etienne est très mauvaise, et les deux présidents des Verts se retrouvent au coeur d'une sale polémique.

Une semaine après une manifestation de supporters, lesquels ont exigé le départ de Roland Romeyer et Bernard Caïazzo, ce n’est évidemment pas le derby perdu contre Lyon qui a calmé les fans de l’AS Saint-Etienne. Et cette fois, le compte Twitter @VertsEnColere est monté dans les tours en s’attaquant frontalement aux deux présidents de l’ASSE soupçonnés de ne pas avoir tenu compte de la crise traversée par le club stéphanois au moment de se verser des dividendes. S’étant procurés les comptes détaillés de Saint-Etienne, ces supporters, visiblement spécialistes de la comptabilité, ont épluché des documents et révèlent que le 29 septembre dernier, alors que la situation dérapait déjà, l’assemblée générale d’ASSE Groupe a décidé d’attribuer 600.000 euros aux actionnaires du club, à savoir Roland Romeyer et Bernard Caiazzo. Et depuis 2013, ce chiffre serait même de 4ME.

« La presse a souvent écrit que BC et RR « renonçaient » à leurs dividendes, ce dernier déclarant même en 2015 : « Mes dividendes, ce sont quand on gagne et que je vois les gens heureux ». En réalité, si la SASP ne verse plus de dividendes, ASSE GROUPE en verse depuis 2013 (…) Depuis 2016, ASSE GROUPE verse même plus de dividendes (3M€) qu’elle ne réalise de chiffre d’affaires (≈1.9M€). Sur l’exercice 2019, ces dividendes montent même à leur seuil le plus haut : 1M€ (…) Notons que ces fonds une fois sortis d’ASSE GROUPE ne peuvent être suivis, la holding VIRIDIS ne publiant plus aucun bilan comptable public depuis 2013 (ce qui peut être légal si une demande de dérogation a été établie) », explique @VertsEnColère. Pour l'instant, du côté de l'AS Saint-Etienne, on n'a pas répondu à ces messages qui ont cependant fait bondir les supporters des Verts, de plus en plus consternés et remontés contre Roland Romeyer et Bernard Caïazzo.