OM-OL : Pourquoi Labrune est encore sidéré par Aulas

OM-OL : Pourquoi Labrune est encore sidéré par Aulas

Photo Icon Sport

Le OM-OL du 20 septembre 2015 au Vélodrome est resté à plus d'un titre dans toutes les mémoires. Pas réellement sur le plan sportif, mais par les événements intervenus dans les tribunes du stade marseillais, y compris dans celle réservée aux dirigeants. Au micro de Canal+, Jean-Michel Aulas et Vincent Labrune s'étaient invectivés à distance, même si au final c'est l'Olympique de Marseille qui avait été sanctionné. Un choc qui avait également permis à Vincent Labrune de reprendre la main dans le dossier des abonnements au Vélodrome, un épineux sujet qu'il a réglé sans détour.

Un an plus tard, si Jean-Michel Aulas est toujours fidèle au poste, et retrouvera son siège au Vélodrome, son ami Vincent Labrune ne sera plus là. Giovanni Ciccolunghi a en effet remplacé VLB avant de lui aussi céder sa place à Jacques-Henri Eyraud dans quelques semaines. Dans L'Equipe, Vincent Labrune a évoqué le OM-OL qui se jouera dimanche soir, avouant avoir été estomaqué en prenant connaissance du communiqué publié jeudi par le président de l'Olympique Lyonnais concernant l'arbitrage de la rencontre de dimanche soir. « Ce n'est pas vrai ! Ils ont écrit ça... Extraordinaire ! C'est l'histoire sans fin, s’étonne, dans L’Equipe, Vincent Labrune, au sujet du texte communiqué par l’OL. Et l’ancien président de l’Olympique de Marseille d’admettre qu’il avait oublié avec plaisir cet aspect du football. Ça, ça ne va pas me manquer. Je vais regarder le match à la télé. »