OL : Un mercato sans argent, Bosz est dépité

OL : Un mercato sans argent, Bosz est dépité

Icon Sport

Malgré un effectif diminué pendant la Coupe d’Afrique des Nations, l’entraîneur de l’Olympique Lyonnais Peter Bosz n’est pas certain d’accueillir du renfort cet hiver. En cause, la situation économique du club rhodanien.

Le coup de pression de Jean-Michel Aulas doit encore résonner dans l’esprit de Peter Bosz. Le mois dernier, le président de l’Olympique Lyonnais avait presque lancé un ultimatum à son entraîneur. « Je nous laisse les deux mois, de janvier et février, pour revenir dans le championnat et peut-être la coupe, si on a le bonheur de pouvoir la continuer », lâchait le dirigeant. Deux semaines plus tard, Peter Bosz prépare la réception du Paris Saint-Germain prévue dimanche. Le tout avec un effectif diminué.

« On peut dire que oui, c'est compliqué, a confié le technicien devant les médias. On a des blessés, la CAN et des cas de Covid-19. La reprise, c'était difficile avec neuf joueurs. » Privé de ses internationaux africains Islam Slimani, Karl Toko Ekambi et Tino Kadewere, Peter Bosz aurait bien besoin d’une ou deux recrues pour son secteur offensif. Mais alors que l’on évoque la piste Sardar Azmoun, le Néerlandais ne s’est pas montré rassurant. « Le mercato, les jeunes qui peuvent prendre leur chance. Il faut vivre avec », a-t-il réagi.

« Financièrement, ce n’est pas facile »

« On savait que la CAN serait là. On ne sait pas jusqu'à quand on n'aura pas ces trois attaquants. On sait. Je n'attends une recrue que quand cela nous aide. Pas pour un mois mais pour le futur, a prévenu l’ancien coach de l’Ajax Amsterdam. Il faut bien regarder. Financièrement, ce n'est pas facile pour le club y compris avec le fait de ne pas avoir le stade plein. » L’Olympique Lyonnais aurait de tout même transmis une offre de 4 millions d’euros pour l’avant-centre du Zénith Saint-Pétersbourg. Preuve que l’actuel 13e de Ligue 1 a encore un peu de marge.