OL : Traité de chenapan, Daniel Riolo se sent insulté

OL : Traité de chenapan, Daniel Riolo se sent insulté

Icon Sport

Le soir des incidents entre l’OL et l’OM, le président lyonnais Jean-Michel Aulas s’était violemment pris le bec avec Daniel Riolo sur RMC.

Le patron de l’Olympique Lyonnais n’avait pas supporté que Daniel Riolo l’accuse d’avoir fait pression sur l’arbitre pour reprendre le match, ce qui n’a finalement pas fonctionné puisque la rencontre avait été définitivement arrêtée après deux heures d’incertitudes. Jean-Michel Aulas était monté dans les tours et avait craqué en insultant Daniel Riolo de « chenapan », ce qui n’avait pas manqué de faire réagir sur les réseaux sociaux. Trois semaines plus tard, Jean-Michel Aulas a écopé de cinq matchs fermes de suspension pour avoir mis la pression à Ruddy Buquet. La preuve selon Daniel Riolo que « JMA » a menti sur RMC. Une belle occasion pour le chroniqueur de l’After Foot de demander des excuses publiques au président de l’OL…

« Puisque l'épisode avait fait beaucoup parler, le soir du match Jean-Michel Aulas était invité dans l'After. Il m'avait insulté en direct. Puisque même si ça parait désuet, chenapan est une insulte. Il suffit de regarder un dictionnaire et vous le verrez. Il disait que je me trompais et il avait tort » estime Daniel Riolo avant de poursuivre. « J'avais les informations justes. J'avais raison de A à Z sur tout le dossier. Puisqu'il m'avait demandé ce soir-là de m'excuser en direct, sinon il prendrait un avocat, moi je ne prendrai pas d'avocat. Moi je ne porte pas plainte. S'il veut avoir la classe de s'excuser, qu'il le fasse. J'en prendrai note. Je ne ferai pas le cinéma de "Je vais contacter un avocat, je vais porter plainte en diffamation" et tout le cirque » a lâché Daniel Riolo, qui avait fini par s'excuser auprès de Jean-Michel Aulas de l'avoir traité de menteur, le président lyonnais ayant assuré, pression ou pas, que Ruddy Buquet avait bien décidé de faire reprendre le match avant de changer d'avis.