OL : Textor mauvais payeur, le mercato en danger

OL : Textor mauvais payeur, le mercato en danger

Icon Sport

Dans l'attente de savoir comment le mercato hivernal va se passer pour l'Olympique Lyonnais, le premier de l'ère Textor, des nouvelles un peu inquiétantes arrivent du Brésil.

Le marché hivernal des transferts 2023 ouvrira ses portes ce dimanche, et c’est peu dire que du côté de l’OL on sera attentif aux événements. Car si Laurent Blanc a clairement fait savoir à ses dirigeants qu’il avait besoin de renforts, même s’il a démenti avoir des « exigences », il faut désormais attendre la réponse du grand patron, John Textor. Propriétaire de l’Olympique Lyonnais depuis plus d’une semaine, l’homme d’affaires américain qui a fini par réussir cette longue opération à 800 millions d’euros va devoir injecter de l’argent dans ce mercato et c’est sur ce sujet qu’il est attendu par les supporters. Car si on a longtemps évoqué une enveloppe de 80 millions d’euros, la manière précise dont elle allait se répartir n’a pas été détaillée. Et surtout ce mercredi, la presse brésilienne rapporte d’étranges rumeurs en provenance de Botafogo, qui tout comme l’OL appartient aussi à Eagle Football et John Textor.

Textor ne tient pas ses promesses au Brésil

Plusieurs médias, dont Goal Brésil, rapportent que les primes de Noël n’ont pas été payées aux joueurs et au staff de Botafogo, et que différentes commissions seraient également en retard, notamment pour rémunérer les agents qui travaillent sur le mercato. Et cela ne serait pas la première fois que cela arrive au club appartenant à John Textor, lequel n’aurait pas du tout effectué de changement dans l’organisation du club brésilien. Et A Bola va plus loin concernant la situation de Botafogo. « Il y a un certain malaise dans le club, cela est dû au fait que John Textor n'investit pas dans l'effectif comme il l'avait promis durant cette deuxième saison ni dans les infrastructures, notamment en ce qui concerne le centre de formation », précise le média portugais. De quoi faire planer une petite inquiétude au-dessus de l'Olympique Lyonnais où on espère que John Textor tiendra ses engagements afin de ramener l'OL vers les sommets du football français. Il serait dommage de payer 800 millions d'euros un club et ne pas aller plus loin dans son projet. En attendant, l'OL sauce américaine jouera ce mercredi soir son premier match après le Mondial, ce sera à Brest.