OL : Révolution en vue, le centre de formation au pouvoir !

OL : Révolution en vue, le centre de formation au pouvoir !

Icon Sport

Le podium s’est soudainement éloigné pour l’Olympique Lyonnais dimanche, et les conséquences pourraient mener à une prise de pouvoir du centre de formation la saison prochaine.

Dans une rencontre partie idéalement, la suite n’a pas été à la hauteur des attentes et l’OL s’est incliné 3-2 à domicile face à Lille, laissant filer son adversaire du soir vers le titre. Il reste encore quatre matchs pour tout le monde, mais la perspective de rester au pied du podium est réelle. Et les dirigeants lyonnais vont en tirer les conséquences assez impitoyables. Comme le narre Le Progrès, après la décevante 7e place de la saison dernière, voir l’OL terminer en quatrième position serait perçu comme un nouvel échec, et le signe que cet effectif n’est finalement pas taillé pour se retrouver au sommet. En conséquence, cela pourrait donner lieu à une énorme vague de départs, et la recherche de nouveaux leaders. Memphis Depay va en effet aller voir ailleurs, et l’OL pourrait bien être avisé de se tourner vers les jeunes selon le quotidien régional.

Quelques joueurs ont su se mettre en avant cette saison, même si Rudi Garcia a eu beaucoup de mal à faire confiance à Maxence Caqueret, Melvin Bard, Rayan Cherki ou Sinaly Diomandé. Juninho, qui aura les commandes pour choisir le futur entraineur, pourra très bien choisir son futur technicien en fonction de ce critère, surtout avec des éléments comme Florent Da Silva ou Yaya Soumaré, qui poussent chez les jeunes. L’été 2021 pourrait donc ressembler à une prise de pouvoir du centre de formation, avec l’appui de quelques joueurs plus expérimentés comme Jason Denayer ou Lucas Paqueta. De quoi fonder un nouvel OL, enfin capable de passer un cap et de quoi répondre aux attentes d’un Jean-Michel Aulas qui va avoir du mal à cacher sa déception si jamais son équipe ne parvient pas à se placer sur le podium dans un mois, à la fin du championnat. Une déception certainement partagée par les fans lyonnais, qui avaient fini par accepter une saison sans Coupe d’Europe à condition de se refaire la cerise en championnat.