OL-OM : Peter Bosz désolé pour la France et sa mère

OL-OM : Peter Bosz désolé pour la France et sa mère

Icon Sport

A la veille du match d'Europa League à Brondby, Petez Bosz est revenu sur le grave incident qui s'est déroulé dimanche lors du match entre Lyon et Marseille. Et l'entraîneur de l'OL est toujours sidéré.

Peter Bosz comptait sur la réception de l’Olympique de Marseille pour tenter de relancer une équipe lyonnais encore sous le choc de la déroute à Rennes deux semaines auparavant. Non seulement Anthony Lopes et ses coéquipiers n’ont pas eu l’occasion de se rassurer, mais en plus l’OL a la tête dans le sac suite à l’arrêt du match après quelques minutes, Dimitri Payet ayant pris en plein visage une bouteille lancée des tribunes. Le supporter rhodaniens ayant depuis été condamné, le club de Jean-Michel Aulas veut tourner la page en attendant que la commission de discipline de la LFP prenne une décision finale au sujet du match entre Lyon et Marseille. Tandis que la possibilité d’un match perdu pour l’OL semble prendre de l’ampleur, l’entraîneur néerlandais pense déjà au match d’Europa League jeudi soir contre Brondby et cela même si son équipe est déjà qualifié pour la suite de cette compétition.

Peter Bosz avait fait venir sa mère au stade pour OL-OM

Cependant, Peter Bosz a tout de même évoqué le fiasco pour la Ligue 1 qu’a été l’embryon de match entre Lyon et Marseille. Et pour l’ancien coach de l’Ajax Amsterdam, tout le monde est perdant, y compris lui à titre personnel. « Le groupe a été très déçu par rapport à ce qui s'est passé face à Marseille mais les choses sont comme elles sont. Le prochain match, c'est jeudi. On veut gagner, on est là pour gagner. Lundi, cela devait être un jour libre après le match contre l’OL mais on s'est entraîné pour préparer ce match. Honnêtement, c'est toujours un peu difficile. C'est très mauvais pour le monde du football et notamment en France. C'est aussi néfaste pour Lyon. Ce n'est pas la première fois que cela se produit cette saison. C'est difficile d'accepter que tout le monde dans le stade soit puni par un monsieur qui a fait ça. C'est incroyable, 60.000 personnes punies à cause d’une seule (...) Ma mère de 84 ans était là pour mon anniversaire et après trois minutes c’était déjà fini. Ce n’est pas le plus grave, mais c’est difficile d'accepter », a confié le technicien lyonnais, qui devait fêter dimanche son anniversaire. Un supporter lyonnais a gâché aussi cela.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Olympique Lyonnais (@ol)

Interrogé sur le même thème en conférence de presse, Tino Kadewere espère lui que l'Olympique Lyonnais ne paiera pas au prix fort cette agression de Dimitri Payet. « On ne reste pas avec ça dans nos têtes. Il y a un match qui arrive demain donc on reste concentré. C’est malheureux ce qu’il s’est passé dimanche. Le club ne doit pas payer pour un fou qui a fait ça. On a oublié cela et on reste concentré », explique l'attaquant qui revient avec l'OL après une grosse blessure.