OL : Noël noir à Lyon, les cambriolages s’enchainent

OL : Noël noir à Lyon, les cambriolages s’enchainent

Deux cambriolages en huit jours chez les joueurs de l'OL. C'est au tour de Jeff Reine-Adelaïde de constater les dégâts chez lui, pendant qu'il jouait avec Lyon face à Monza. 

Malgré le rachat de l’Olympique Lyonnais finalisé ces derniers jours et qui pourrait donner un nouvel élan au club rhodanien, les mauvaises nouvelles s’enchaînent en cette fin d’année, alors que le championnat s’apprête à reprendre. Tout d’abord, les performances lors des matchs de préparation n’incitent pas spécialement à l’enthousiasme un Laurent Blanc qui demande des renforts en urgence de manière de plus en plus véhémente. Ensuite, il y a les pépins physiques et la célèbre infirmerie de l’OL qui se remplit déjà avec deux blessés lors du dernier match amical face à Monza, ce jeudi. Sur la plan extra-sportif, les maisons des joueurs lyonnais sont de nouveaux prises pour cible par les malfaiteurs, comme ce fut le cas il y a quelques années.

Toko-Ekambi déjà visé

Le Progrès révèle ainsi que Jeff Reine-Adelaïde, qui habite à l’est de Lyon, a eu la mauvaise surprise de constater la cambriolage de son domicile à son retour du match. Le milieu de terrain de l’OL a déploré à la police le vol de bijoux et de montres, pour un butin dont le montant n’est pas estimé pour le moment, mais qui est forcément non négligeable. Il y a une semaine, c’est Karl Toko-Ekambi qui subissait le même sort à son retour du Qatar. L’enquête de police a donc débuté, et pour le moment rien n’indique que le ou les cambrioleurs font la tournée des joueurs de l’OL pendant cette période des fêtes. Mais nul doute que le club va demander à ses joueurs de redoubler de prudence alors que les matchs vont se multiplier dans les prochains jours.