OL : Lyon perd 135ME, la crise a un prix

OL : Lyon perd 135ME, la crise a un prix

L'Olympique Lyonnais a présenté le bilan comptable des 9 premiers mois de l'exercice 2020-2021. Et la crise se paie évidemment au prix fort pour le club de Jean-Michel Aulas.

Les clubs de football, que ce soit en Ligue 1 ou dans les divisions inférieures, connaissent une période très difficile depuis un an. Mais forcément, pour les équipes de l’élite, à la fermeture des stades s’ajoute la crise des droits TV. Du côté de l’OL, où on a l’obligation de rendre public les comptes car l’Olympique Lyonnais est côté en bourse, le bilan fait après neuf des douze mois de l’exercice comptable 2020-2021 démontre que l’impact est sérieux. Privé des recettes engendrées par le Groupama Stadium, mais également des droits de la Ligue des champions, à laquelle l’équipe de Rudi Garcia n’a pas participé, et impacté par le fiasco Mediapro, OL Groupe estime à 135 millions d’euros le coût de ces événements. 

« L’activité des neuf premiers mois de l’exercice 2020/21 (période du 1er juillet au 31 mars) est fortement impactée par les effets directs et indirects de la crise sanitaire sur  l’industrie du sport professionnel et de l’événementiel. Le  total des produits des activités s’établit ainsi à 150ME sur la période, en recul de 44% (265,7ME au 31 mars 2020). Depuis le début de l’exercice, les restrictions sanitaires ont mis à l’arrêt les activités liées au Groupama Stadium (Billetterie et Events). Le Groupe est aussi fortement pénalisé par l’absence de participation en Coupe d’Europe (conséquence de l'arrêt prématuré du Championnat de Ligue 1 en 2019/20), et par la défaillance de Mediapro, précédemment principal diffuseur des matchs de Ligue 1, dès octobre 2020. Le Groupe estime ainsi, sur le plan financier, à environ 135M€  le montant  total des impacts directs et indirects de la pandémie (y compris la défaillance de Mediapro  et le manque à gagner lié à l’absence de participation en Champions League 2020/21) sur le total des produits des activités (hors trading joueurs) », précise l'Olympique Lyonnais dans un communiqué publié après la fermeture de la bourse. Cependant, l'OL ne tire pas le signal d'alarme sur le plan financier, estimant avoir tout mis en oeuvre afin de gérer au mieux cette période très dure notamment en trouvant des accords avec les banques et différents créanciers. Il faudra toutefois savoir quel effet aurait une possible non-qualification pour la Ligue des champions, notamment si cela incitera Jean-Michel Aulas et Juninho à vendre plus de joueurs lors du prochain mercato.