OL : Objectif Ligue des champions, Lyon y croit !

OL : Objectif Ligue des champions, Lyon y croit !

Pour Claude Fichaux, l'adjoint de Rudi Garcia, si le titre s'est probablement envolé pour l'OL dimanche soir après la défaite contre Lille, le podium reste envisageable.

Il s'agit peut-être des quarante cinq minutes qui vont coûter le plus cher à l'OL depuis bien longtemps. Alors que les Gones menaient de deux buts lors d'un match capital face à un concurrent direct, le but de Burak Yilmaz avant la pause a tout changé. En deuxième période, les hommes de Rudi Garcia se sont éteints et ont finalement subi une cruelle remontada (2-3). Un résultat qui les sort quasiment définitivement de la course au titre. L'entraîneur lyonnais étant suspendu, c'est son adjoint Claude Fichaux qui s'est présenté face à la presse après la rencontre.  « C'est un résultat terrible. On était tous très abattus ce soir (dimanche). Mais on s'est aussi dit que tout ça devra être vite digéré. Mardi, il va falloir rattaquer une semaine d'entraînement décisive car on a un match tout aussi important dimanche prochain à Monaco » a rappelé le technicien.

Le podium encore possible

Malgré la déception, le second de Rudi Garcia reste ambitieux pour la fin de saison de l'OL. Si le titre semble plus que compliqué à aller chercher avec trois clubs devant au classement et six points de retard sur Lille, le podium et donc une qualification pour la prochaine Ligue des Champions est encore possible. « L'espoir est encore là, on se l'est dit tout de suite avec Rudi (Garcia) et le staff. Il reste quatre matches à jouer, douze points à prendre. On joue encore un concurrent dimanche et si on gagne on peut revenir à un point. Donc ce n'est pas encore terminé » a conclu celui qui a évolué au LOSC dans les années 90. Dimanche prochain, l'OL se déplacera à Monaco, équipe en forme du moment qui peut encore rêver du titre. Une chose est sûre, les Lyonnais ont grillé tous leur joker. Pour espérer une place sur le podium, Memphis Depay et ses coéquipiers n'ont plus le droit à l'erreur et devront remporter les quatre matchs qu'il leur reste à disputer.