OL : Kolo Muani refuse de venir, rendez-vous l’an prochain ?

OL : Kolo Muani refuse de venir, rendez-vous l’an prochain ?

Icon Sport

Lié au FC Nantes jusqu’en 2022, l’attaquant Randal Kolo Muani était annoncé sur le départ. Le Canari avait notamment l’opportunité de rejoindre l’Olympique Lyonnais. Mais finalement, l’international Espoirs français devrait repousser sa sortie d’une année.

Une piste s’envole pour l’Olympique Lyonnais. Souvent à l’affût pour de jeunes talents prometteurs, le club rhodanien s’intéressait à Randal Kolo Muani (22 ans). Il faut dire que sa situation laissait présager une belle affaire puisque l’attaquant n’a plus qu’un an de contrat au FC Nantes, qui n’a pas réussi à le convaincre de prolonger. Mais d’après Mohamed Toubache Ter, le Canari a finalement décidé de rester. Ou plus précisément « d’honorer sa dernière année de contrat ».

Kolo Muani libre à l’été 2022

Autrement dit, Randal Kolo Muani portera toujours le maillot du FC Nantes la saison prochaine. Mais pour le moment, rien ne dit qu’il finira par prolonger son bail. L’international Espoirs français, que l’entraîneur Antoine Kombouaré a accepté de libérer pour les Jeux Olympiques (23 juillet - 8 août), semble plutôt parti pour aller jusqu’au terme de son engagement avec son club formateur. Ainsi, l’attaquant aux 9 buts et 8 passes décisives cette saison en Ligue 1 sera libre de choisir sa prochaine destination parmi ses prétendants qui s’annoncent nombreux.

Car en plus de l’Olympique Lyonnais, du LOSC, de l'AS Saint-Etienne, et de l’Eintracht Francfort, intéressés par un transfert cet été, d’autres équipes seront probablement intéressées par un talent aussi prometteur et gratuit. Surtout s’il poursuit sur sa lancée avec le FC Nantes. Il faudra tout de même suivre son actualité pendant la saison à venir étant donné que le président Waldemar Kita tentera forcément d’inverser la situation en sa faveur. Une prolongation avec la garantie d’un bon de sortie à un prix raisonnable pourrait par exemple satisfaire toutes les parties concernées. A l’exception de l’Olympique Lyonnais et des autres clubs à l’affût bien sûr.