OL : Govou révèle pourquoi il a refusé Lyon

OL : Govou révèle pourquoi il a refusé Lyon

En quête d’un nouveau recruteur de renom pour compenser le départ de Patrice Girard, l’Olympique Lyonnais n’a pas réussi à convaincre Sidney Govou, qui a d’autres projets en tête.

Ces derniers jours, le club rhodanien est en pleine restructuration de son secteur sportif. Alors que Juninho a annoncé son probable départ à l’issue de cette saison, Jean-Michel Aulas s’active surtout à reformer une cellule de recrutement digne de ce nom. Déjà parce que le nombre de scouts n’était pas si élevé que cela pour un club de la trempe de l’OL, mais aussi et surtout parce que Lyon va perdre Patrice Girard. Recruteur historique des Gones, l’homme de 55 ans a effectivement décidé de prendre ses cliques et ses claques pour rejoindre Angers, où un poste de directeur du recrutement l’attend à partir du 1er décembre. Pour compenser cette grosse perte, la direction lyonnaise s’est donc mise en tête de lui trouver un remplaçant en urgence. Et celui-ci ne sera pas Sidney Govou. Reçu par le président Aulas et Vincent Ponsot au cours des derniers jours, le consultant de Canal+ a effectivement refusé d’intégrer la cellule de recrutement de l’OL.

« Je n'ai pas spécialement envie d'occuper ce poste-là »

« J'ai eu des discussions avec les dirigeants, mais je n'ai pas spécialement envie d'occuper ce poste-là. Je m'orientais plutôt vers autre chose donc c'est très bien que ce soit Alain Caveglia, que je connais très bien. Je lui souhaite plein de réussite dans ses nouvelles fonctions », a lancé Govou sur l'antenne de Canal+ Sport lors du match entre Montpellier et Lyon dimanche (0-1). Une déclaration qui montre que Govou ne regrette pas le fait que la direction lyonnaise a opté pour Alain Caveglia. Ancien joueur de l’OL à la fin des années 1990, l’ancien directeur sportif de Caen n’arrivera d’ailleurs probablement pas tout seul chez les Gones. Puisque les venues de Jean-Marc Chanelet et/ou Patrick Müller seraient aussi à l’étude. Mais donc pas celle de Govou, qui va rester consultant sur Canal+.